Base lavante neutre et huiles essentielles

Profitez des bienfaits des huiles essentielles dans votre gel douche, savon liquide ou dans le bain.

Les huiles essentielles se diluent bien dans une base lavante neutre (gel moussant neutre, gel douche ou bain moussant, savon liquide, savon noir, shampoing neutre) mais certaines précautions sont à respecter :

  • N’utilisez seulement des huiles essentielles pures, non dermocaustiques et donc non irritantes pour la peau.
  • Si vous avez la peau sensible, faire un test d’allergie au préalable.
  • Bien agiter votre mélange savon neutre et huiles essentielles avant chaque emploi.
  • Eviter le contact avec les yeux. Tenir hors de portée des enfants.
  • Il ne faut jamais verser les huiles essentielles directement dans l’eau car elles ne sont pas hydrosolubles !

Les huiles essentielles pour le bain ou la douche  :

Gel moussant neutre aux huiles essentielles – dosages :

Pour des mélanges personnalisés avec des huiles essentielles ne pas dépasser les dosages ci-dessous :

  • Adultes : rajouter maximum 50 gouttes d’huile essentielle à 250 ml de base neutre. 
  • Enfants : rajouter maximum 10 gouttes d’huile essentielle à 250 ml de base neutre. 
  • Agiter quelques minutes jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. 
  • Agiter avant chaque nouvelle utilisation.

Les huiles essentielles pour le bain

Un bain aromatique est idéal pour profiter des bienfaits des huiles essentielles.

Comme les huiles essentielles ne se dissolvent pas dans l’eau, il est nécessaire de les  mélanger au préalable à un solvant. Sans cela, les huiles seraient concentrées à la surface de l’eau ce qui pourrait irriter la peau. On peut ainsi, en fonction de l’huile essentielle, utiliser de la poudre de lait (2 à 3 cuillères à soupe), de la poudre d’algue (1 à 2 cuillère à soupe), un savon liquide ou une base lavante neutre (1 cuillère à soupe), du Solub-HE ou de l’huile végétale  (1 à 2 cuillères à soupe) ou fabriquer des sels de bain avec du sel d’Epsom

Il faut être particulièrement prudent avec les huiles essentielles irritantes.

Ne pas dépasser la dose de 10 gouttes par bain d’un adulte (3 gouttes pour un enfant) et ne pas rester plus de 20 minutes. Ajouter votre préparation aromatique juste avant de vous glisser dans l’eau.

Sels de bain aux huiles essentielles

Mélanger le ou les huiles essentielles de votre choix (maxi 10 gouttes) avec un peu d’huile végétale. Verser le mélange sur un verre de sel d’Epsom ou de gros sel et mélangez. Rajouter à l’eau du bain juste avant de vous plonger dans l’eau.

Bains relaxant

Pour un bain  relaxant, versez dans un solvant 4 gouttes d’huile essentielle de camomille, 4 gouttes d’huile essentielle de lavande et 2 gouttes d’huile essentielle de marjolaine.

Autre composition : huile essentielle de petit grain et huile essentielle d’orange (5 gouttes de chaque à diluer dans un solvant)

Bains amincissant

5 huiles essentielles sont indiquées pour vous aider à tonifier et affiner votre silhouette : huile essentielle de genièvrehuile essentielle de cyprèshuile essentielle de géraniumhuile essentielle de cèdre et huile essentielle de sauge. Pour constituer un mélange idéal : 2 gouttes de chaque, à verser dans un solvant  puis dans l’eau du bain. Terminez le bain aux huiles essentielles par une douche d’eau froide.

Bain tonifiant

On conseille l’utilisation de l’huile essentielle de Muscade, de l’huile essentielle d’orange ou de l’huile essentielle de romarin à cinéole.
3 gouttes de chaque, à dissoudre dans un solvant préalablement. Terminez le bain par une douche d’eau froide.

Vous pouvez également confectionner des recettes cosmétiques maison originale : pour un bain tonique confectionnez des galets effervescents pour le bain aux agrumes, ou des boules de neige effervescentes pour le bain.

Bain aphrodisiaque

Pour le bain aphrodisiaque optez pour une huile essentielle florale ci-après en ajoutant 5 à 10 gouttes maximum dans votre bain :

Bain anti-coup de froid

Dès les premiers signes de refroidissements ou d’état grippal prenez bain aromatique aux huiles essentielles :
3 gouttes d’huile essentielle Poivre noir (Piper nigrum)
3 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara (Cinnamonum camphora)
4 gouttes d’huile essentielle Thym à linalol (Thymus vulgaris L. linaloliferum) ou Thym à thujanol (Thymus vulgaris L. thujanoliferum)

Versez ce mélange dans l’eau du bain juste avant d’y vous glisser. Rester 15 minutes dans le bain et couchez vous tout de suite après.

Vous pourrez aussi verser vos huiles essentielles sur du sel d’Epsom qui favorise la détente musculaire. Compter l’équivalent d’un verre d’eau de sel d’Epsom pour un bain.

Bain transpirant

L’huile essentielle de Térébenthine est particulièrement indiquée pour réellement « transpirer ». Verser 10 gouttes dans un solvant (par ex. Solub-HE). Outre ses propriétés sudorales, l’huile essentielle de Térébenthine calme les douleurs rhumatismales ainsi que la toux grasse.

Bain fortifiant

Diluez le mélange ci-après avec votre base avant de l’ajouter dans l’eau du bain :
Huile essentielle Arbre à thé (Melaleuca alternifolia) : 4 gouttes
Huile essentielle Bergamote (Citrus aurantium) : 3 gouttes
Huile essentielle Eucalyptus radiata (Eucalyptus radiata) : 3 gouttes

Gastro entérite – quelles huiles essentielles choisir ?

La diarrhée (gastro-enterite)

La gastro-entérite est une affection inflammatoire de l’estomac et des intestins caractérisée par l’émission brutale et fréquente de selles liquides et abondantes (diarrhée) accompagnée ou non de nausées et vomissements. Elle peut être causée par des germes (salmonelles, colibacilles), virus (rotavirus, responsables des épidémies hivernales de gastroentérite) ou parasites (amibes, dans les pays en voie de développement) ou bien par le stress.

Cette origine des gastroentérites est ainsi liée à l’état bénin ou grave de la pathologie diarrhéique.

Les symptômes habituels des gastroentérites des pays dits développés sont donc les suivants : nausées, fièvre, vomissements, maux de tête, crampes abdominales et perte d’appétit.

L’aromathérapie, permet de traiter les cas de diarrhée dite bénigne, en utilisant des huiles essentielles spécifiques ayant une action anti-infectieuse majeure.

Gastro – quelles huiles essentielles utiliser ?

Diarrhée ou gastro-entérite infectieuse

Huiles essentielles de Cannelle de Ceylan ou d’Origan compact

Posologie : Verser 1 goutte d’huile essentielle de Cannelle de Ceylan Cinnamomum zeylanicum ou d’huile essentielle d’Origan compact Origanum compactum dans une cuillère d’huile d’Olive ou de Miel. Laisser fondre en bouche 3-4 fois par jour, avant ou après les repas. Vous pourrez aussi appliquer ce mélange difficile à ingérer en massage sur le ventre.

Une formule plus complète peut être composée avec les cinq huiles essentielles suivantes : 
1. huile essentielle de Basilic Ocimum basilicum
2. huile essentielle de Cannelle de Ceylan Cinnamomum zeylanicum
3. huile essentielle de Clou de Girofle Eugenia caryophyllus
4. huile essentielle de Thym à linalol Thymus vulgaris
5. huile essentielle de Sarriette Satureja Montana

Posologie : dans un flacon mélanger 1 goutte de chaque huile essentielle. Versez une goutte de ce mélange dans une cuillère d’huile d’olive ou de miel. Laisser fondre en bouche 3-4 fois par jour, avant ou après les repas.

–> Vous pouvez également mélanger cette synergies de 5 huiles essentielles avec 10 gouttes d’huile végétale et appliquer ce mélange en massages sur le ventre, 3-4 fois par jour.

Diarrhée nerveuse

Huile essentielle de Marjolaine

Un stress ou un choc émotionnel peut également perturber la flore intestinale. Si votre diarrhée est liée au stress l’huile essentielle de Marjolaine Origanum majorana peut apporter un soulagement.

Posologie : Verser 1 goutte d’huile essentielle de Marjolaine Origanum majorana dans une cuillère d’huile d’olive ou de miel. Laisser fondre en bouche ou appliquer une goutte sur le plexus solaire toutes les 3 heures.

Conseils Hygiéno-diététiques associés

  • Bien s’hydrater avec de l’eau minérale ou des tisanes (camomille).
  • Manger du riz et boire l’eau de cuisson. Bien se laver les mains avec du savon ou utiliser des solutions hydro-alcooliques.
  • Eviter le contact physique, le partage des verres, couverts, serviettes etc…

Les probiotiques (ferments en vente en pharmacie) renforcent vos défenses. Ils sont recommandés après un épisode diarrhéique mais aussi en prévention chez les sujets sensibles.

Précautions d’emploi

Ces conseils sont destinés pour l’adulte et l’enfant de plus de 7 ans. Ne pas utiliser ces huiles essentielles si vous êtes enceinte ou allaitez, en cas d’asthme, épilepsie ou pathologies graves de l’appareil respiratoire.

En cas de complications (persistance des symptômes, fièvre, selles anormales) : consulter votre médecin.

Toujours respecter les précautions d’usage des huiles essentielles !

 

Huile essentielle Eucalyptus radiata

L’huile essentielle d’Eucalyptus radiata est huile essentielle des voies hautes. L’huile essentielle pour les voie basses et affections pulmonaires à utiliser est l’huile essentielle globulus est celle à utiliser pour les affections pulmonaires basses à la différence de l’huile essentielle d’Eucalyptus globulus.

Nom botanique : Eucalyptus radiata

Origine : Australie, Afrique du Sud

Culture : sauvage

Partie utilisée :  feuilles

Principales caractéristiques organoleptiques

  • Odeur : Mentholée, cinéolée et fraîche
  • Apparence : Liquide
  • Couleur : Incolore à jaune pâle

Principaux composants biochimiques

  • Cinéol 1,8 (Eucalyptol) : 60,00 à 80,00%
  • D-Limonène : <= 15,00%
  • Alpha terpinéol : 4,00 à 14,00%
  • Terpinyl acétate : <= 5,00%
  • Alpha pinène : <= 5,00%

Allergènes : D-Limonène (<= 15,00%), Géraniol (<= 2,00%), Citral (Géranial + Néral) (<= 2,00%), Citronellol (<= 1,00%), Linalol (<= 1,00%)

Principales propriétés en aromathérapie

  • Anticatarrhale, expectorante ++++
  • Anti-infectieuse, antibactérienne ++, antivirale +++
  • Anti-inflammatoire
  • Positivante

Huile essentielle eucalyptus radiata – indications

  • Affections des voies respiratoires :  voie haute  pour les voies basses voir à Eucalyptus globulus
  • Rhinite, rhinopharyngite, grippe +++, otite, sinusite, bronchite +++, toux +++
  • Conjonctivite, iridocyclitis (inflammation de l’iris et du corps ciliaire de l’oeil)+++
  • Vaginite, endométriose
  • Acné
  • Asthénie, frilosité

Propriétés Energétiques

  • stimulante et tonifiante dans le cas de faiblesse ou découragement
  • apporte du courage pour entreprendre
  • favorise la concentration
  • aide à prendre conscience de nos projections relationnelles
  • amène lucidité et clarté
  • encourage la réalisation de projets
  • apaise le sentiment d’abandon, rejet ou de séparation
  • huile essentielle du chakra du cou

Comment choisir la bonne huile essentielle d’Eucalyptus ?

Vous trouverez un comparatif de 3 huiles essentielles d’Eucalyptus les plus commercialisées ci-après :

Eucalyptus Radiata ORL, anti catarrhale, expectorante, anti inflammatoire, antispasmodique, antibactérienne, immunostimulante Sinusites, rhinites, otites, bronchites, grippes, toux grasses, conjonctivites, assainissant de l’air. Utilisation en pédiatrie.
Asthénies
Eucalyptus Globulus Broncho-pulmonaire voie basse, anti infectieux, antiseptique, respiratoire, anti catarrhale, mucolytique, expectorante (asséchant pulmonaire), anti-inflammatoire, antispasmodique Bronchite, pathologies pulmonaires, rhino-pharyngite.
Eucalyptus Citronné Anti-inflammatoire, anti-rhumatismale, antalgique, myorelaxante, répulsive moustique Arthrites, arthrose, rhumatismes, tendinites, piqûres de moustique

 

Huile essentielle Eucalyptus radiata : recettes cosmétiques

L’huile essentielle d’Eucalyptus est excellente pour le soin de la peau en raison de ses propriétés tonifiantes et purifiantes. Elle convient particulièrement aux peaux impures ou  grasses.

Recette Bain à l’Eucalytpus radiata :

Mélangez une tasse de lait de Coco + 10 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus radiata
Verser dans l’eau de votre bain juste avant de vous y plonger. Vous pourrez aussi rajouter une tasse de sel d’Epsom avec 1/2 tasse de poudre de bicarbonate de Sodium.

Contre-indications

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante ou chez les bébés et enfants sans avis médicale préalable.

Toujours respecter les précautions d’usage des huiles essentielles.

Nous vous invitons de consulter aussi notre article Comment choisir la bonne huile essentielle d’Eucalyptus ?

Huile essentielle Menthe buisson

L’huile essentielle de Menthe buisson est rafraîchissante, énergisante et purifiante. Elle peut s’utiliser en diffusion en association avec l’huile essentielle de citron, l’huile essentielle d’eucalyptus radiata ou l’huile essentielle de myrte citronnée.

Nom botanique : Prostanthera melissifolia

Origine : Australie

Culture : sauvage

Partie utilisée : rameaux et feuilles

Principales caractéristiques organoleptiques

  • Odeur : Florale avec une note d’agrumes, sucré
  • Apparence : Liquide
  • Couleur : transparent à jaune clair

Principaux composants biochimiques

alpha-pinene17.10%, limonene 1.98%
, para-cymene 1.12%
, 1.8-cineol 22.16%, linalool 11.63%, terpinene 4-ol 1.96%
, iso menthone  2.07%
, alpha-terpineol 0.86%, piperitone  31.52%
, aromadendrene 0.23%
, ledene  0.62%

Principales propriétés en aromathérapie

  • anti-bactérienne

  • rafraîchissante

Propriétés Energétiques

  • énergisante
  • stimulante

Contre-indications

Ne pas utiliser chez l’enfant et la femme enceinte ou allaitante.
Eviter son utilisation par les personnes prédisposées à l’asthme.

Toujours respecter les précautions d’usage des huiles essentielles.

Huile essentielle Calytrix

L’huile essentielle de Calytrix a un arôme intense et complexe. La note de tête est citronnée, suivi d’un arôme frais et doux d’Eucalyptus, puis un éventail d’arômes, y compris une variété de notes florales, puis des notes de noisette et de bois.

Elle se marie bien avec les huiles essentielles d’agrumes ou des huiles vertes. Essayez aussi de la mélanger avec le myrte citronné ou le bois de santal.

La fleur fraîche bien que très parfumée, contient seulement une petite quantité d’huile essentielle.Le faible rendement et les distances à parcourir pour la récolte des fleurs expliquent le prix élevé pour cette huile.

Nom botanique : Calytrix exstipulata

Origine : Australie

Culture : sauvage

Partie utilisée : fleurs fraîches

Principales caractéristiques organoleptiques

  • Odeur : complexe, frais, citronnée
  • Apparence : liquide mobile
  • Couleur : jaune clair

Composants biochimiques

alpha-pinene 31.09%, beta-pinene 17.73%, myrcene 1.09%, limonene 5.20%, gamma-terpinene 6.78%, terpinolene 0.69%, a-fenchol 0.57%, iso pulegol 3.06%, pulegol 1.11%, citronellol 1.05%, alpha-gurjenene 0.72%, aromadendrene  4.73%, allo-aromadendrene 1.95% , ledene 2.07%, epi-globulol  0.42%, globulol 1.03%, cubeban-11-ol 0.80%, guaia-5-en-11-ol 0.89%, epi-alpha-cadinol 0.50%

Principales propriétés en aromathérapie

  • apaisante
  • relaxante
  • stimulante
  • équilibrante

Contre-indications

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante ou chez les bébés et enfants sans avis médicale préalable.

Toujours respecter les précautions d’usage des huiles essentielles.

Huile essentielle Kunzea

L’huile essentielle de Kunzea est  enregistrée sur la liste «Administration des biens thérapeutiques »  (Therapeutic Goods Administration) en Australie.
Dans l’aromathérapie et médecine traditionnelle chinoise cette huile essentielle est utilisée pour harmoniser l’équilibre émotionnel. C’est une huile essentielle yang.
Son équivalent en yin est l’huile essentielle de Fragonia.

Nom botanique : Kunzea ambigua

Origine : Australie

Culture : sauvage

Partie distillée : feuilles

Caractéristiques organoleptiques

  • Odeur : fraîche, épicée, avec une note de cannelle, de pin et des herbes
  • Apparence : liquide mobile
  • Couleur : incolore à jaune clair

Principaux composants biochimiques

Alpha pinène (48,5%), beta pinène (0,6%) ,2,3-dehydro-1,8 cinéole (15,4%) , myrcène (0,3%), limonène (1,3%), terpinène 4-ol (0,4%), alpha-terpinéol (2,1%), bicyclogermacrène (5,2%), citronellol (0,8%), calamenène (0,8%), ledol (0,8%), globulol (6.4%), virdiflorol (4,8%), spathulénol (0,4%).

Principales propriétés en aromathérapie

  • antalgique (douleurs musculaires et articulaires)
  • anti-inflammatoire
  • antiseptique
  • bactéricide
  • fongicide, repousse les parasites et insectes,
  • soulage les douleurs rhumatoïdales, tendineuses, migraines, céphalées
  • problèmes ORL
  • stimulante cérébrale
  • donne courage et force
  • anti-stress, apaisante dans l’état d’anxiété ou dépression

 

Propriétés énergétiques

  • aide à l’encrage / centrage
  • apaisante et énergisante
  • réconfortante

Huile essentielle Kunzea : exemples d’utilisation

diffusion ou inhalation Diffusion atmosphérique : versez quelques gouttes dans un diffuseur, respirez
bainBain, spa, bain de pieds : ajouter 2-10 gouttes d’huile essentielle de Kunzea préalablement diluées dans un support avant de vous plonger dans l’eau.
voie cutanée Irritations cutanées : 90 gouttes (2.5 ml) d’huile essentielle de Kunzea diluée dans 2.5 ml d’huile végétale ou du gel d’aloe vera. Appliquez localement en massant légèrement pour faire pénétrer les actifs..
voie cutanéeMuscles fatigués : mélangez 90 gouttes d’huile essentielle de Kunzea (2.5 ml) avec 50 ml d’huile végétale (ex : Macadamia). Ensuite massez doucement le long de la colonne vertébrale.
diffusion ou inhalationCoup de froid / rhume :  Versez de l’eau bouillante dans un bol, ajoutez 5 à 10 gouttes d’huile essentielle de Kunzea. Laissez diffuser 5 minutes à l’air libre puis penchez la tête au dessus du bol, fermez-les yeux et couvrez-vous d’une serviette de toilette pendant 5 minutes. Inspirez lentement et profondément.

Huile essentielle Kunzea : contre-indications

Ne pas utiliser chez l’enfant et la femme enceinte ou allaitante.
Eviter son utilisation par les personnes prédisposées à l’asthme.

Toujours respecter les précautions d’usage des huiles essentielles.

Huile essentielle Rose

L’huile essentielle de Rose est obtenue par distillation à la vapeur d’eau des fleurs de : Rosa x damascena Miller. Il faut 1 tonne de pétales pour produire 1 litre d’huile essentielle.

Nom botanique : Rosa damascena

Propriétés et indications dans l’aromathérapie énergétique :

L’huile essentielle de rose est un puissant harmonisant psycho-émotionnel. Elle dissout les blocages au niveau des corps subtils, chasse les pensées et les sentiments négatifs, l’irritabilité. Amène le lâcher-prise : idéal pour accompagner une personne en fin de vie ou affronter un deuil en association avec l’huile essentielle de Nard de l’Himalaya. Aide à surmonter les blessures sans amertume ni désir de vengeance et à restaurer confiance. Ouvre à l’amour universel, la compassion, la tendresse. Elle s’associe bien également avec l’huile essentielle de jasmin ou de néroli (fleur d’oranger).

Propriétés :

  • Tonique générale et neurologique +++
  • Aphrodisiaque: asthénie sexuelle et frigidité ++
  • Tonique astringente
  • Régénérateur tissulaire et cellulaire
  • Huile essentielle anti-rides
  • Cicatrisante : dermatoses, plaies, ulcères atones, aphtes, gingivites +
  • Anti-infectieuse : bronchites aiguës et chroniques +++, asthme, tuberculose

Exemples d’utilisation :

  • Soin anti-rides :  Ajoutez 1 à 5 gouttes d’huile essentielle dans 50 ml d’huile végétale ou une crème neutre, bien mélanger.
  • Bain de luxe à la rose : Verser 3 à 5 gouttes d’huile essentielle de rose dans une cuillère à soupe d’huile végétale, dans une base lavante ou du Solub-HE. Bien mélanger. Ajouter dans l’eau de votre bain juste avant de vous y plonger.
  • Irritabilité (pour apaiser) : Mélangez 2 gouttes d’huile essentielle de Rose + 8 gouttes d’huile végétale. Appliquer en massage sur la région du coeur et du plexus.
  • Nervosité (pour apaiser) : Mélangez 1 goutte d’huile essentielle de Rose bio + 1 goutte d’huile essentielle de Nard de l’Himalaya + 1 goutte d’huile végétale. Masser les points énergétiques situés au centre de la paume des mains et de la plante des pieds et sur le plexus solaire.

Caractéristiques organoleptiques :

  • Odeur : Fleurie, acidulée et fruitée
  • Apparence : Liquide plus ou moins cristallisé. A T°C < 20 °C, risque de précipitation. Réchauffer au bain Marie à T°C < 30 °C et homogénéiser.
  • Couleur : Jaune pâle à jaune orangé

Principaux composants :

Citronellol (22,00 à 37,00%), Géraniol (14,00 à 30,00%), Nonadécane (<= 17,00%), Nérol (6,00 à 14,00%), Nonadécène (<= 13,00%)

Allergènes :

Citronellol (22,00 à 37,00%), Géraniol (14,00 à 30,00%), Citral (Géranial + Néral) (<= 3,50%), Farnésol (<= 3,00%), Linalol (<= 3,00%), Eugénol (<= 2,00%), D-Limonène (<= 0,20%)

Précautions d’usage :

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante.

Conservation :

Conserver de préférence, dans des containers fermés bien pleins, à l’abri de l’air, de la lumière et à température stable et modérée. Manipuler dans un local bien aéré à l’abri de toute source d’ignition et de chaleur.

rose-fleur1000

Ou acheter l’huile essentielle de rose ?

Huile essentielle Rose de Huiles & Sens

Les huiles essentielles détox

Les huiles essentielles peuvent soutenir l’organisme à effectuer ce travail de drainage et d’élimination sans surcharger l’organisme. L’huile essentielle détoxifie les organes qu’elle traverse, contrairement au médicament qui laisse des toxines derrière lui.

Huiles essentielle détox :

  • Huile essentielle d’Arbre à thé ou Tea tree (Melaleuca alternifolia) : c’est l’huile essentielle anti-toxique de la vessie et de l’intimité féminine
  • Huile essentielle de Bergamote (Citrus bergamia) : c’est l’huile essentielle anti-toxique de l’immunité
  • Huile essentielle de Citron (Citrus limonum) : c’est l’huile essentielle anti-toxique du système digestif
  • Huile essentielle de Curcuma (Curcuma longa) : c’est l’huile essentielle régulatrice hépato-digestive, anti-hépatotoxique et antioxidante (5x plus puissante que la Vitamine E)
  • Huile essentielle de Genièvre (Juniperus communis) : c’est l’huile essentielle anti-toxique du sang
  • Huile essentielle de Livèche (Levisticum officinalis) : c’est l’huile essentielle anti-toxique alimentaire, chimique ou médicamenteuse
  • Huile essentielle de Menthe poivrée (Mentha piperita) : tonifiante et stimulante générale de l’organisme, « nettoyante », dépurative sanguine (à utiliser à < 5% dans une préparation)
  • Huile essentielle de Pamplemousse (Citrus paradisii) : c’est huile essentielle anti-toxique de la vésicule biliaire
  • Huile essentielle de Patchouli (Pogostemon cablin) : c’est l’huile essentielle anti-toxique de la peau
  • Huile essentielle de Poivre noir (Piper nigrum) : c’est l’huile essentielle anti-toxique des intoxications alimentaires
  • Huile essentielle de Romarin verbénone (Rosmarinus officinalis L. verbenoniferum) : régulatrice et rééquilibrante hépatique (sphère hépato biliaire), mucolytique (bronches) équilibrante du système hormonal et nerveux.
  • Huile essentielle de Rose (Rosa damascena) : c’est l’huile essentielle anti-toxique du coeur et des émotions toxiques

Pourquoi effectuer une cure détox ?

Une cure détox permet de reprendre une alimentation équilibrée, riche en vitamines et nutriments, variée et naturelle, sans pesticides (à base de produits frais, non transformés, riche en légumes, légumineuses et fruits, en plantes dépuratives, des graines germés). Elle aide les émonctoires à drainer pour nettoyer et alléger l’organisme. Ceci associé a suffisamment de sommeil, des moments de détente, une activité physique régulière, des étirements, des massages.

Comment conserver mes huiles ?

Les huiles essentielles se conservent généralement sur plusieurs années et peuvent même pour certaines s’améliorer dans le temps, un peu comme le vin.

La durée moyenne minimale de conservation communément appliquée pour les huiles essentielles est de 4 à 5 ans. A l’exception des huiles essentielles issues du péricarpe (zeste) des agrumes. Elles sont moins stables et leur conservation « standard » est de 2 à 3 ans. Il est recommandé de ne plus les appliquer sur la peau au de la de 2 ans, mais elles peuvent encore servir pour la diffusion ou parfumerie après.

Pour la bonne conservation des huiles, il est indispensable de respecter certaines règles de base. Il faut les conserver à l’abri de la lumière, de la chaleur, de l’humidité et de l’air.

  • Le premier danger des huiles essentielles et végétales est l’oxygène. En effet, toutes les huiles (essentielles ou grasses) sont facilement oxydables. C’est pour cette raison que l’on recommande toujours de bien les refermer après leur utilisation, donc tout de suite après avoir prélevé l’huile. La conservation dans un petit contenant permet également de réduire le volume d’air. L’oxydation provoque un changement structurel de des molécules et modifie alors les propriétés d’une huile. Dans certains cas cette altération peut même d’entraîner une certaine nocivité.
  • Le deuxième ennemi des huiles sont les rayons UV et leur chaleur qui endommagent également les molécules chimiques qui composent les huiles. Pour cette raison elles sont toujours conditionnées dans des flacons foncés et qu’il est recommandé de les conserver dans un endroit sombre (un placard, une boite). Ceci est d’ailleurs aussi le cas pour les huiles végétales. Le réfrigérateur est un bon endroit pour leur conservation puisqu’il y fait frais et sombre, du moins si vous avez la chance d’avoir une cave.

La durée de conservation sur l’étiquette

Le fabricant est tenu d’apposer sur son étiquetage une date de limite d’utilisation. Généralement ces la DLUO (Date Limite d’Utilisation Optimale) qui est utilisée. La DLUO indique la date au-delà laquelle l’utilisation de l’huile essentielle est encore possible sans danger et pratiquement avec les mêmes effets.