Huile essentielle Eucalyptus polybractea

L’huile essentielle d’Eucalyptus polybractea ou huile essentielle Eucalyptus CT cryptone

Nom botanique : Eucalyptus polybractea

Origine : Australie

Principales propriétés en aromathérapie

– anticatarrhale, expectorante, mucolytique+++
– anti-infectieuse, antiviale +++

L’huile essentielle d’Eucalyptus à cryptone  possède des propriétés anti-bactériennes, anti-virales et anti-infectieuses puissantes. C’est un remède naturel pour le coup de froid, toux ou sinusite.

Exceptionnelle pour son activité expectorante et mucolytique l’huile essentielle d’Eucalyptus à cryptone favorise le bien-être respiratoire.

En massage elle soulage les maux de tête, arthrite ou douleurs musculaires.

Elle est également préconisée dans le cas de problèmes gynécologiques et urinaires ou contre des parasites intestinaux.

Vous pouvez ajouter quelques gouttes dans la machine à laver ou dans vos produits ménager.

Essayez l’huile essentielle d’Eucalyptus polybractea pour enléver des tâches d’encre ou des résidus collants de vos vêtements.

Cette huile essentielle est intéressante en synergie avec d’autres huiles essentielles originaires d’Australie : Eucalyptus radiata, Fragonia, Kunzea, Myrte citronnée, Rosalina ou Arbre à thé.

Exemples d’utilisation

  • Diffusion : versez 2-4 gouttes d’huile essentielle dans un diffuseur ou utilisez un mouchoir sur lequel vous versez quelques gouttes d’huile essentielle pour l’inhaler (rhume, bronchite, coup de froid).
  • Application cutanée : versez quelques gouttes directement sur des plaies mineures ou diluée la avec un peu d’huile végétale
  • Massage : mélangez l’huile essentielle d’Eucalyptus dans les proportions 10-25 gouttes pour 100 ml d’une huile végétale, massez les zones douloureuses
  • Bain (grippe, bronchite, fatigue, coup de froid, douleurs musculaires) : versez 2-5 gouttes dans support pour le bain (huile végétale, base lavante neutre)
  • Produits ménager maison : mélangez quelques gouttes avec de l’eau pour nettoyer les surfaces de la cuisine, de la salle de bain ou versez directement quelques gouttes dans machine à laver. 

Caractéristiques organoleptiques

  • Odeur : typique pour eucalyptus
  • Apparence : liquide
  • Couleur : claire, incolore ou jaune pale

Principaux composants biochimiques

1,8-cinéole (86,25%), alpha-pinène (1,8%), limonène  (1,6%), beta-pinène (1%)
, sabinène  (0,2%), alpha-phellendrane  (0,2%)

Contre-indications

  • Huile essentielle hépatotoxique (ne pas utiliser sur une durée prolongée).
  • Ne pas utiliser chez l’enfant et la femme enceinte ou allaitante.
  • Eviter son utilisation par les personnes prédisposées à l’asthme.
  • Tenir hors de portée des enfants.

Toujours respecter les précautions d’usage des huiles essentielles.

Huile essentielle Kunzea

L’huile essentielle de Kunzea est  enregistrée sur la liste «Administration des biens thérapeutiques »  (Therapeutic Goods Administration) en Australie.
Dans l’aromathérapie et médecine traditionnelle chinoise cette huile essentielle est utilisée pour harmoniser l’équilibre émotionnel. C’est une huile essentielle yang.
Son équivalent en yin est l’huile essentielle de Fragonia.

Nom botanique : Kunzea ambigua

Origine : Australie

Culture : sauvage

Partie distillée : feuilles

Caractéristiques organoleptiques

  • Odeur : fraîche, épicée, avec une note de cannelle, de pin et des herbes
  • Apparence : liquide mobile
  • Couleur : incolore à jaune clair

Principaux composants biochimiques

Alpha pinène (48,5%), beta pinène (0,6%) ,2,3-dehydro-1,8 cinéole (15,4%) , myrcène (0,3%), limonène (1,3%), terpinène 4-ol (0,4%), alpha-terpinéol (2,1%), bicyclogermacrène (5,2%), citronellol (0,8%), calamenène (0,8%), ledol (0,8%), globulol (6.4%), virdiflorol (4,8%), spathulénol (0,4%).

Principales propriétés en aromathérapie

  • antalgique (douleurs musculaires et articulaires)
  • anti-inflammatoire
  • antiseptique
  • bactéricide
  • fongicide, repousse les parasites et insectes,
  • soulage les douleurs rhumatoïdales, tendineuses, migraines, céphalées
  • problèmes ORL
  • stimulante cérébrale
  • donne courage et force
  • anti-stress, apaisante dans l’état d’anxiété ou dépression

 

Propriétés énergétiques

  • aide à l’encrage / centrage
  • apaisante et énergisante
  • réconfortante

Huile essentielle Kunzea : exemples d’utilisation

diffusion ou inhalation Diffusion atmosphérique : versez quelques gouttes dans un diffuseur, respirez
bainBain, spa, bain de pieds : ajouter 2-10 gouttes d’huile essentielle de Kunzea préalablement diluées dans un support avant de vous plonger dans l’eau.
voie cutanée Irritations cutanées : 90 gouttes (2.5 ml) d’huile essentielle de Kunzea diluée dans 2.5 ml d’huile végétale ou du gel d’aloe vera. Appliquez localement en massant légèrement pour faire pénétrer les actifs..
voie cutanéeMuscles fatigués : mélangez 90 gouttes d’huile essentielle de Kunzea (2.5 ml) avec 50 ml d’huile végétale (ex : Macadamia). Ensuite massez doucement le long de la colonne vertébrale.
diffusion ou inhalationCoup de froid / rhume :  Versez de l’eau bouillante dans un bol, ajoutez 5 à 10 gouttes d’huile essentielle de Kunzea. Laissez diffuser 5 minutes à l’air libre puis penchez la tête au dessus du bol, fermez-les yeux et couvrez-vous d’une serviette de toilette pendant 5 minutes. Inspirez lentement et profondément.

Huile essentielle Kunzea : contre-indications

Ne pas utiliser chez l’enfant et la femme enceinte ou allaitante.
Eviter son utilisation par les personnes prédisposées à l’asthme.

Toujours respecter les précautions d’usage des huiles essentielles.

Huile essentielle Rose

L’huile essentielle de Rose est obtenue par distillation à la vapeur d’eau des fleurs de : Rosa x damascena Miller. Il faut 1 tonne de pétales pour produire 1 litre d’huile essentielle.

Nom botanique : Rosa damascena

Propriétés et indications dans l’aromathérapie énergétique :

L’huile essentielle de rose est un puissant harmonisant psycho-émotionnel. Elle dissout les blocages au niveau des corps subtils, chasse les pensées et les sentiments négatifs, l’irritabilité. Amène le lâcher-prise : idéal pour accompagner une personne en fin de vie ou affronter un deuil en association avec l’huile essentielle de Nard de l’Himalaya. Aide à surmonter les blessures sans amertume ni désir de vengeance et à restaurer confiance. Ouvre à l’amour universel, la compassion, la tendresse. Elle s’associe bien également avec l’huile essentielle de jasmin ou de néroli (fleur d’oranger).

Propriétés :

  • Tonique générale et neurologique +++
  • Aphrodisiaque: asthénie sexuelle et frigidité ++
  • Tonique astringente
  • Régénérateur tissulaire et cellulaire
  • Huile essentielle anti-rides
  • Cicatrisante : dermatoses, plaies, ulcères atones, aphtes, gingivites +
  • Anti-infectieuse : bronchites aiguës et chroniques +++, asthme, tuberculose

Exemples d’utilisation :

  • Soin anti-rides :  Ajoutez 1 à 5 gouttes d’huile essentielle dans 50 ml d’huile végétale ou une crème neutre, bien mélanger.
  • Bain de luxe à la rose : Verser 3 à 5 gouttes d’huile essentielle de rose dans une cuillère à soupe d’huile végétale, dans une base lavante ou du Solub-HE. Bien mélanger. Ajouter dans l’eau de votre bain juste avant de vous y plonger.
  • Irritabilité (pour apaiser) : Mélangez 2 gouttes d’huile essentielle de Rose + 8 gouttes d’huile végétale. Appliquer en massage sur la région du coeur et du plexus.
  • Nervosité (pour apaiser) : Mélangez 1 goutte d’huile essentielle de Rose bio + 1 goutte d’huile essentielle de Nard de l’Himalaya + 1 goutte d’huile végétale. Masser les points énergétiques situés au centre de la paume des mains et de la plante des pieds et sur le plexus solaire.

Caractéristiques organoleptiques :

  • Odeur : Fleurie, acidulée et fruitée
  • Apparence : Liquide plus ou moins cristallisé. A T°C < 20 °C, risque de précipitation. Réchauffer au bain Marie à T°C < 30 °C et homogénéiser.
  • Couleur : Jaune pâle à jaune orangé

Principaux composants :

Citronellol (22,00 à 37,00%), Géraniol (14,00 à 30,00%), Nonadécane (<= 17,00%), Nérol (6,00 à 14,00%), Nonadécène (<= 13,00%)

Allergènes :

Citronellol (22,00 à 37,00%), Géraniol (14,00 à 30,00%), Citral (Géranial + Néral) (<= 3,50%), Farnésol (<= 3,00%), Linalol (<= 3,00%), Eugénol (<= 2,00%), D-Limonène (<= 0,20%)

Précautions d’usage :

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante.

Conservation :

Conserver de préférence, dans des containers fermés bien pleins, à l’abri de l’air, de la lumière et à température stable et modérée. Manipuler dans un local bien aéré à l’abri de toute source d’ignition et de chaleur.

rose-fleur1000

Ou acheter l’huile essentielle de rose ?

Huile essentielle Rose de Huiles & Sens

Les précautions d’usage des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont très riches en principes actifs et extrêmement puissants. Il faut les manipuler avec précaution et les utiliser avec parcimonie.

  • Assurez vous de n’utiliser seulement une huile essentielle de qualité.
  • Respecter scrupuleusement les dosages et modes d’utilisation préconisés qui peuvent être différents selon les utilisations indiquées par votre thérapeute.
  • Ne pas utiliser d‘huile essentielle chez un enfant sans avis préalable d‘un aromathérapeute ou médecin connaissant les huiles essentielles.
  • Grossesse et allaitement : Il est recommandé de ne pas utiliser les huiles essentielles pendant la grossesse sans avis médical. Certaines huiles essentielles peuvent avoir un effet abortif ou coupe lait.
  • Ne pas utiliser les huiles essentielles si vous avez des antécédents épileptiques ou convulsifs ou si vous êtes asthmatique.
  • Vous êtes allergique ? Il est conseillé de pratiquer un test d‘allergie avant d‘utiliser une huile essentielle. Pour cela mélangez une goutte d’huile essentielle avec une cuillère à soupe d’huile végétale.  Appliquez une goutte de ce mélange dans le pli du coude. S‘il n‘y a aucune réaction au bout de 24 heures, vous pourrez utiliser cette huile essentielle.
  • Allergies respiratoires, asthme : L’utilisation des huiles essentielles en diffusion atmosphérique est contre-indiquée sans avis médical préalable.
  • Soleil : Eviter toute exposition aux rayons solaires et UV dans les heures qui suivent l’application ou la prise d‘une huile essentielle photo-sensibilisante (Citron, Orange, Mandarine, Bergamote, Khella).
  • Absorption accidentelle : Faire ingérer (et, si possible, faire vomir) de l’huile végétale pure (1 à 3 cuillers à soupe, olive, tournesol etc). Ne jamais faire boire de l’eau! Les huiles essentielles ne se diluent pas dans l’eau. Appelez un médeci ou le centre anti-poison n° disponible sur http://www.centres-antipoison.net/
  • Ne jamais appliquer d‘huile essentielle proche ou autour des yeux, les muqueuses auriculaires, nasales et ano-génitales.
  • Projection oculaire accidentelle : Essuyer l‘oeil avec un coton largement imbibé d‘huile végétale pure ou répandre une ou plusieurs gouttes d‘huile végétale sur le globe oculaire. Si nécessaire, répéter cette opération à plusieurs reprises. Ne pas nettoyer à l‘eau!
  • Eviter le contact des huiles essentielles pures avec la peau. Certaines sont dermo-caustiques. Utilisées pures, elles peuvent irriter ou brûler la peau (p.ex. Cannelle, Gaulthérie, Girofle, Origan, Thym à thymol, Sarriette). L’huile essentielle de Menthe a un effet de refroidissement en application sur la peau. Ne pas l’utiliser dans un bain !
  • Il faut toujours bien diluer les huiles essentielles avant leur utilisation. Si vous en versez dans un bain ou dans un plat, elles flottent à la surface et risquent de provoquer des irritations ou brûlures cutanées. Vous pourrez les diluer dans un savon liquide neutre, une huile végétale, du miel, de la glycérine, de la crème liquide, du Solub-HE. Les huiles essentielles ne se dissolvent pas dans l’eau!
  • Conservation : Légalement la durée de conservation des huiles essentielles est fixée à 5 ans. Sachez toutefois que certaines essences se conservent au delà et s’améliorent même au fil du temps. Les huiles essentielles extraites de zestes d‘agrumes sont à utiliser dans les 2 ans pour des applications cutanées ou dans un bain, mais peuvent être utilisées au delà de cette date pour la diffusion.
  • Refermez bien les flacons après usage car les arômes et les principes actifs s‘évaporent dans l‘atmosphère. Conservez les dans un endroit frais et à l’abri de la lumière. Evitez de coucher les bouteilles pour que les huiles essentielles ne soient pas en contact trop prolongé avec le compte-gouttes en plastique. En effet les huiles ont une action corrosive sur le plastique.
  • Les tenir hors de portez des enfants.
  • Ne jamais injecter d‘huiles essentielles par voie intra-veineuse ou musculaire.
  • Ingestion des huiles essentielles : De manière générale il est déconseillé d’ingérer les huiles essentielles. Mais si vous souhaitez tout de même les absorber il est important de respecter les précautions ci-après : Vérifier que l’huile essentielle est bien de qualité « alimentaire ».  Ne jamais ingérer les huiles essentielles pures sans dilution importante préalable (huile végétale, miel) ou sur un support neutre (Arom’Pastille). Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Une huile essentielle ne se substitue pas à une alimentation variée et équilibrée.

Diffusion atmosphérique :

  • N’utilisez seulement des huiles 100% pures & naturelles.
  • Veillez au choix des huiles essentielles (allergie, contre-indications).
  • Privilégiez les huiles essentielles adaptées pour être diffusées dans l’atmosphère (notamment Bois de Rose, Bergamote, Citron, Citronnelle, Eucalyptus radiata, Géranium, Lavandin, Lavande, Lemongrass, Litsée citronnée, Mandarine, Menthe poivrée, Monarde, Myrte, Néroli, Orange, Patchouli, Pamplemousse, Palmarosa, Petit Grain Bigarade, Pin Sylvestre, Ravintsara, Romarin, Santal, Ylang Ylang).
  • Certaines huiles peuvent être irritantes pour la muqueuse respiratoire, voire neurotoxiques si elles sont utilisées pures ou sur une longue durée.
  • Ne pas diffuser en présence d’enfants de moins de 7 ans, de femmes enceintes ou allaitantes, de personnes allergiques ou asthmatiques.
  • Ne jamais pratiquer de diffusion en continue dans une pièce close.
  • Ne pas diffuser toute une nuit en présence de quelqu’un qui dort.
  • Disposer le diffuseur de telle sorte que les personnes ne reçoivent pas directement la diffusion au niveau du visage ou des yeux.
  • Toujours tenir votre diffuseur ainsi que vos flacons huiles essentielles hors de portée des enfants.
  • N’oubliez pas vos animaux domestiques, qui eu peuvent également être sensibles à la diffusion (voire allergiques).

Prenez conseil auprès d’un aromathérapeute si vous ne connaissez pas bien les huiles essentielles. Informez vous dans des livres de référence. Voici deux livres à recommander :
Pour les débutants : Ma Bible des huiles essentielles de Danièle Festy
Pour les personnes souhaitant savoir plus : Traité d’aromathérapie scientifique et médicale de Michel Faucon

Huile essentielle Arbre a thé

Huile essentielle arbre à thé ou tea tree

Nom botanique : Melaleuca alternifolia

Origine : Origine Australie ou Afrique du Sud

Type de culture : Issue de l’Agriculture Biologique certifiée par Ecocert sas F-32600 L’Isle Jourdain

Partie du végétal utilisée : feuilles

Caractéristiques organoleptiques

  • Odeur : aromatique, boisée et terpénique
  • Apparence : liquide mobile
  • Couleur : incolore à jaune

Huile essentielle arbre à thé : Principaux composants biochimiques

  • terpinène-4-ol (38.00%),
  • terpinène (alpha, béta, gamma) (8.00%),
  • alpha-terpinéol (5.00%),
  • 1,8-cinéol (4.00%),
  • terpinolène (3.00%

Huile essentielle arbre à thé : propriétés

  • Antibactérien majeur à large spectre d’action (Staphylococcus, Escherichia coli, Colibacter proteus)    
  • Radio-protectrice, en association avec l’huile essentielle de Niaouli
  • Antifongique    
  • Antiviral  
  • Antiparasitaire 
  • Anti-inflammatoire  

Huile essentielle arbre à thé : utilisation en aromathérapie

  • Infections buccales : aphtes, abcès, gingivites
  • Infections O.R.L. : otite, sinusite, angine, rhino pharyngites
  • Infections gynécologiques : leucorrhées, vaginite, salpingite
  • Infections urinaires : cystite, urétrite
  • Infections cutanées : abcès cutanés, acné juvénile, acné rosacée, eczéma, herpès
  • Parasitoses 

 

Huile essentielle arbre à thé : précautions d’usage

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante.

ATTENTION : Avant toute utilisation des huiles essentielles lire impérativement les précautions d’emploi qui doivent vous être fournis avec votre huile essentielle.

Les informations relatives à l’usage des huiles essentielles en aromathérapie et qui sont mentionnées sur ce site internet sont issues d’ouvrages bibliographiques publiés par des professionnels de la santé. Elles sont délivrées à titre informatif et ne sauraient en aucun cas se substituer aux conseils et aux ordonnances délivrés par un médecin. Seul un médecin est habilité à délivrer le traitement thérapeutique qui vous sera le plus adéquat.

Nous déclinons tout responsabilité en cas d’accident, de lésion ou de préjudice subi par quiconque pratiquerait une automédication sur la base des informations contenues dans ce site.

 

Comment soigner une brulure ?

Comment soigner une brulure avec les huiles essentielles ?

Nous employons au quotidien des objets susceptibles d’occasionner des brûlures. Barbecue, fer à repasser, porte de four ou casserole brûlante. Quelques secondes d’inattention suffisent à provoquer une brulûre. Provoquant une destruction superficielle ou plus profonde de la peau, la brûlure peut laisser des traces si on n’agit pas rapidement.

Même si les brûlures légères peuvent guérir sans soin, certains gestes et remèdes peuvent accélérer la guérison et vous empêcher de garder une marque disgracieuse. Quels sont les gestes à adopter ? Comment aider à la cicatrisation ? Nous vous proposons quelques remèdes simples et naturels pour favoriser la guérison d’une brûlure.

La première chose à faire en cas de brûlure est de la refroidir. Ce geste simple va en limiter la gravité en réduisant l’ampleur des lésions. Lorsque vous vous brûlez, passez immédiatement la zone touchée sous l’eau fraîche (pas trop froide) pendant plusieurs minutes, jusqu’à la disparition de la douleur. Pour définir la gravité d’une brûlure ainsi que les gestes à appliquer par la suite, trois niveaux sont à distinguer.

Légère et superficielle, la brûlure du premier degré peut guérir spontanément au bout de quelques jours. Suite au choc thermique, la peau pèle et les cellules mortes sont éliminées. N’accélérez pas le processus en arrachant les peaux mortes, sous peine de fragiliser l’épiderme. Après une brûlure, la peau peut « tirer ». Inconfortable et douloureux, ce phénomène est le résultat de deux processus opposés. A la surface, la peau se dessèche et se rétracte. En profondeur par contre, elle s’étend suite à l’oedème. La brûlure du second degré engendre des lésions plus profondes au niveau de l’épiderme et peut nécessiter l’intervention d’un médecin ou d’une infirmière. Un risque d’infection est possible. Cette blessure plus sérieuse doit donc être nettoyée avec une solution antiseptique et protégée afin d’éviter la prolifération de bactéries au niveau de la zone touchée. Ce type de brûlure va provoquer des cloques qui vont se percer d’elles-mêmes. Une fois les bulles percées, une croûte va se former. La brûlure du troisième degré nécessite une prise en charge en milieu hospitalier.

Soigner une brulure légère et accélérer sa cicatrisation

Une brûlure mal soignée va laisser une cicatrice visible. Pour éviter celle-ci, il est nécessaire de hydrater et régénérer la peau pour l’aider à retrouver son élasticité. Il existe des remèdes naturels comme le gel d’aloe vera, des huiles végétales et les huiles essentielles qui peuvent être d’un grand secours.

Anti-inflammatoires, antalgiques, régénérantes et cicatrisantes, les huiles essentielles possèdent des vertus intéressantes. Appliquées après la brûlure, elles peuvent apporter à un soulagement immédiat.

Voici une liste d’huiles essentielles à privilégier en cas de brûlure. L’idéal consiste à avoir l’une ou plusieurs de ces huiles à portée de main pour pouvoir agir rapidement en cas de brûlure.

  • Huile essentielle de lavande aspic : cette huile possède des propriétés apaisantes et cicatrisantes importantes. Elle peut être appliquée pure sur une brûlure légère en premier secours.
  • Huile essentielle de lavande fine (à défaut de lavande aspic). Elle peut être appliquée pure sur une brûlure légère en premier secours.
  • Huile essentielle de menthe poivrée ou menthe champêtre : de part la présence de menthol, l’huile essentielle de menthe agit comme antalgique, anti-douleur et effet froid sur la zone du coup.
  • Huile essentielle d’arbre à thé : anti-infectieuse, anti-bactérienne, l’huile essentielle d’arbre à thé désinfecte les blessures et soulage la douleur. Elle peut être appliquée pure sur une brûlure légère en premier secours.
  • Huile essentielles de ciste et d’hélichryse : ces deux huiles essentielles sont reconnues pour leur excellentes propriétés régénérantes et cicatrisantes

Les supports :

Tout de suite après la brulure, évitez le gras, et appliquez uniquement du gel d’aloé vera. Soit pur ou mélangé avec une des huiles essentielles citées ci-dessus. Compter 1 goutte d’huile essentielle pour 1 cuillère à soupe de gel d’aloé vera. Le gel d’aloe, apaise immédiatement la peau, la hydrate et l’aide à sa cicatrisation. Vous pourrez l’appliquer toutes les 30 à 60 minutes.

Quand la peau commence à cicatriser vous pourrez appliquer une huile végétale ou un macérât et y ajouter une goutte d’huile essentielle de ciste ou hélichryse pour favoriser la cicatrisation :

Huiles végétales : argan, jojoba, bourrache, onagre, moringa, chanvre.

Macérats : calendula, arnica, millepertuis