Les huiles essentielles détox

Les huiles essentielles peuvent soutenir l’organisme à effectuer ce travail de drainage et d’élimination sans surcharger l’organisme. L’huile essentielle détoxifie les organes qu’elle traverse, contrairement au médicament qui laisse des toxines derrière lui.

Huiles essentielle détox :

  • Huile essentielle d’Arbre à thé ou Tea tree (Melaleuca alternifolia) : c’est l’huile essentielle anti-toxique de la vessie et de l’intimité féminine
  • Huile essentielle de Bergamote (Citrus bergamia) : c’est l’huile essentielle anti-toxique de l’immunité
  • Huile essentielle de Citron (Citrus limonum) : c’est l’huile essentielle anti-toxique du système digestif
  • Huile essentielle de Curcuma (Curcuma longa) : c’est l’huile essentielle régulatrice hépato-digestive, anti-hépatotoxique et antioxidante (5x plus puissante que la Vitamine E)
  • Huile essentielle de Genièvre (Juniperus communis) : c’est l’huile essentielle anti-toxique du sang
  • Huile essentielle de Livèche (Levisticum officinalis) : c’est l’huile essentielle anti-toxique alimentaire, chimique ou médicamenteuse
  • Huile essentielle de Menthe poivrée (Mentha piperita) : tonifiante et stimulante générale de l’organisme, « nettoyante », dépurative sanguine (à utiliser à < 5% dans une préparation)
  • Huile essentielle de Pamplemousse (Citrus paradisii) : c’est huile essentielle anti-toxique de la vésicule biliaire
  • Huile essentielle de Patchouli (Pogostemon cablin) : c’est l’huile essentielle anti-toxique de la peau
  • Huile essentielle de Poivre noir (Piper nigrum) : c’est l’huile essentielle anti-toxique des intoxications alimentaires
  • Huile essentielle de Romarin verbénone (Rosmarinus officinalis L. verbenoniferum) : régulatrice et rééquilibrante hépatique (sphère hépato biliaire), mucolytique (bronches) équilibrante du système hormonal et nerveux.
  • Huile essentielle de Rose (Rosa damascena) : c’est l’huile essentielle anti-toxique du coeur et des émotions toxiques

Pourquoi effectuer une cure détox ?

Une cure détox permet de reprendre une alimentation équilibrée, riche en vitamines et nutriments, variée et naturelle, sans pesticides (à base de produits frais, non transformés, riche en légumes, légumineuses et fruits, en plantes dépuratives, des graines germés). Elle aide les émonctoires à drainer pour nettoyer et alléger l’organisme. Ceci associé a suffisamment de sommeil, des moments de détente, une activité physique régulière, des étirements, des massages.

huile essentielle Hélichryse

L’hélichryse ou immortelle est l’huile essentielle du système vasculaire (circulation sanguine). Elle est surtout connue pour sa propriété anti-hématome.

Nom botanique : Helichrysum italicum

Origine : Corse, Sardaigne, Landes

Partie utilisée : sommités fleuries

Principales caractéristiques organoleptiques

  • Odeur : fraîche, aromatique, épicée, plus ou moins terpénique selon la région d’origine et la nature cultivée 
  • Apparence : liquide mobile limpide
  • Couleur : jaune vert très pâle à orangé ou vert selon la nature de l’alambic et le stade floral

Principaux composants biochimiques

  • Néryl acétate : 3,00 à 42,00%
  • Gamma curcumène : 4,00 à 20,00%
  • Italidiones : 1,00 à 15,00%

Allergènes : D-Limonène (<= 7,00%), Linalol (<= 3,00%), Cinnamate de benzyle (<= 0,20%


Principales propriétés en aromathérapie et indications thérapeutiques

Anti-dégénérescent et antiputride

  • Anticoagulant, fluidifiant sanguin, activant la micro-circulation artérielle : très utilisée dans phlébite, couperose, varicosités, acné rosacée, syndrome de Raynaud (pieds et mains froids)
  • Anti-hématome ++++ : le plus puissant connu. Action exceptionnelle sur les hématomes externes et internes, même anciens. Peut s’utiliser à la place ou en complément de l’arnica montana.
  • Ecchymoses, chocs, oedemes, traumatismes circulatoires : idéalement en synergie avec les huiles essentielle de ciste, cyprès et lentisque pistachier).
  • Fibrinolytique, cette huile essentielle détruit les caillots par action enzymatique (formation d’un caillot, ou thrombus dans une artère ou une veine, particulièrement dans une artère coronaire (infarctus du myocarde) ou pulmonaire (embolie pulmonaire).
  • Anti-inflammatoire, antalgique : phlébite, artérite, polyarthrite (réduction des traumatismes osseux, réduction de fractures, maladie de Dupuytrens, canal carpien).
  • Spasmolytique vasculaire :  Vaso-coronaro-dilatateur, pré-infarctus.
  • Mucolytique, anticatarrhale, expectorante
  • lnsuffisances hépatiques légères
  • Antidiabétique
  • Cicatrisante cutanée (dans les hématomes avec plaie)
  • Hypocholestérolémiante (ce qui est susceptible de faire baisser les lipides dans le sang) selon Pierre Franchomme

Propriétés cosmétiques

  • anti-rougeurs, apaisante pour la peau irritée, sensible
  • anti-coupérose
  • anti acné rosacée
  • cicatrisante et régénérante (peau acnéique à problèmes, eczéma)


Propriétés Energétiques

Le nom botanique hélichryse vient du grec « hélios » qui signifie soleil, et de « chrysos », qui signifie or ou doré. Les anthroposophes considèrent cette huile essentielle comme étant très utile pour les personnes d’une grande sensibilité, d’une forte émotivité, trop pure, nerveuse et idéaliste…

C’est une huile essentielle qui se prête bien à I’olfactothérapie.

 

Autres helichryses :

Il existe également les huiles essentielles d’hélichryse bracteiferum et gymnocephallum, originaires de Madagascar :
La « bracteiferum » se caractérise par sa composition avec du 1,8-cinéol, de l’alpha-humulène et du béta-caryophyllène. Elle est surtout une anti-infectieuse respiratoire et ORL, antitussive. Elle possède cependant également des propriétés anti-hématomes bien que ne contenant pas de diones.

L’hélichryse gymnocephallum est anti-inflammatoire++, antalgique+, antiseptique+ est est utilisée pour le traitement de bronchites, céphalgies, gingivites, dermatoses.


Contre-indications

Aucune connue aux doses physiologiques.

Les beta-dicétones dans cette huile essentielle sont des cétones assez peu toxiques (neurotoxicité faible). De plus, la fréquence d’application est faible, le nombre de gouttes à utiliser est faible, lui aussi, ce qui réduit considérablement les risques de toxicité. Cependant, il est recommandé pour le thérapeute, et simplement par précaution, d’éviter son utilisation :

  • Par voie orale chez la femme enceinte ou le bébé
  • Par voie cutanée sur la zone abdominale chez la femme enceinte
  • Par voie cutanée à des doses supérieures à 3 gouttes 3 fois par jour, de façon
  • générale.
  • Chez les patients déjà traités par anticoagulants

Toujours respecter les précautions d’usage des huiles essentielles.

Huile essentielle Menthe poivrée

L’huile essentielle de menthe poivrée fait partie des huiles essentielles de la sphère hépatique. Elle est également tonifiante et antalgique. Elle fait partie des huiles essentielles indispensables en raison de ses nombreuses autres propriétés.

Nom botanique : Mentha piperita

Origine : France, Angleterre, Bulgarie, Grèce, Espagne, Hongrie

Culture : sauvage

Partie utilisée : parties aériennes

Principales caractéristiques organoleptiques

  • Odeur : herbacée, fraîche et mentholée
  • Apparence : liquide mobile limpide
  • Couleur : incolore à verdâtre pâle


Principaux composants biochimiques

  • Menthol : 30,00 à 55,00%
  • Menthone : 12,00 à 32,00%
  • Cinéol 1,8 (Eucalyptol) : 3,00 à 14,00%
  • Isomenthone : 1,00 à 10,00%
  • Menthyl acétate : <= 10,00%
  • Néomenthol <= 10,00%

Allergènes présents D-Limonène (<= 5,00%), Linalol (<= 0,50%)

 

Principales propriétés en aromathérapie

  • Régulateur et protecteur hépatique :
    – Cholérétique et cholagogue, stimulante du pancréas : augmente la sécrétion de la bile et son excrétion, grâce à ses cétones fluidifiantes, préconisé lors d’insuffisances hépatopancréatiques + + +.
    – Très utile dans toutes les hépatites (mais toujours < 5 % dans une préparation).
    Nausées, mal des transports,  nausées postopératoires.
    – Nettoyeur, dépuratif sanguin : élimine les radicaux libres, les déchets des thérapeutiques.
    – Réduction des spasmes du gros intestin, et facilite l’introduction du coloscope lors d’une coloscopie.
  • Tonique et stimulant cérébral, dynamisant.
  • Antalgique +++ (utilisée en traitement topique, dans les douleurs diminuées par le froid, l’huile essentielle excitant les récepteurs du froid et stimulant un refroidissement par une action au niveau des canaux calciques)
    Maux de tête 
    – Douleurs musculaires.
    – Traitement topique d’appoint antiprurigineux, piqûres d’insectes.
  • Anti-infectieuse, bactéricide, virucide, antiamaryle +++ (virus de la fièvre jaune), fongicide, vermicide. Activité bactériostatique démontrée envers Salmonella enteridis et Listeria monocytogenes.
  • Hormon-like, favorise les règles
  • Active sur le SNA
  • Favorise la respiration métabolique cellulaire.
  • Dynamise les synergies d’huiles essentielles, s’intègre de 3 à 5 % dans un mélange.
  • Rafraîchissante

Propriétés cosmétiques

huile essentielle tonifiante et rafraîchissante à utiliser à maximum 5% dans un soins corporel, ne pas utiliser dans le bain

 

Propriétés Energétiques

  • stimulante, tonifiante, rafraîchissante 

Exemples d’utilisation

Démangeaisons cutanées : huiles essentielles de Menthe + Thym à thujanol + Lavande. 1,5 ml de chaque à diluer dans un 20 ml d’huile végétale de Calophylle ou du gel d’aloe vera. Appliquer la lotion sur les parties à traiter deux fois par jour.

Mal de tête : huile essentielle de Menthe + Lavande fine + Gaulthérie + huile végétale. 10 ml de chaque. Massez quelques gouttes du mélange sur le front et les tempes plusieurs fois par jour et tant que nécessaire. Attention aux yeux!

Douleurs articulaires : huile essentielle menthe (1 ml) + macérat d’arnica (18 ml) + huile essentielle gaulthérie (1,5 ml) + huile essentielle hélichryse  (1 ml) + huile essentielle romarin camphre  (1 ml) + macérat de millepertuis (15 ml) . Mélanger tous ces ingrédients et appliquer quelques gouttes sur les zones douloureuses 2 à 3 fois par jour jusqu’à amélioration.

Transpiration : huile essentielle menthe (0,5 ml) + huile essentielle géranium (0,5 ml) + huile essentielle sauge (0,5 ml) . Mélangez ces huiles essentielles avec 100 ml de gel aloe vera. Appliquez une noisette de ce mélange sous les aisselles après la douche.

Contre-indications

Ne pas utiliser l’huile essentielle de menthe poivrée chez l’enfant et la femme enceinte ou allaitante. A haute dose, la menthone est excito-stupéfiante et hypertensive! Les préparations à base de menthol ne doivent pas être administrées au niveau du visage, chez les jeunes enfants, en raison de risques de spasmes de la glotte. Effet rare, mais décrit dans la littérature. La consommation de fortes doses d’huile essentielle de menthe peut provoquer des céphalées ou des aigreurs d’estomac. Réaction allergique au menthol possible. La Menthe est dermocaustique et agressive pour les yeux, elle doit impérativement être diluée dans une huile végétale ou du gel d’aloe vera pour les applications externes à dose maximale de 5%. En ingestion : maxi 1 goutte.

L’utilisation de de l’huile essentielle de Menthe est à proscrire lors de la prise de remèdes homéopathiques.

Toujours respecter les précautions d’usage des huiles essentielles.

Huile essentielle Romarin verbenone

L’huile essentielle de romarin à verbénone ou romarin AVB (acétate de bornyle, verbénone) se caractérise par son action sur la la sphère hépato-biliaire. Mais c’est aussi une huile essentielle expectorante et mucolytique comme les autres chémotype de romarin. Elle est équilibrante nerveuse et endocrinienne (action sur les sécrétions hormonales du système nerveux).

Nom botanique : Rosmarinus officinalis L. verbénoniferum

Origine : France (Corse)

Culture : sauvage

Partie utilisée : Sommités fleuries

Principales caractéristiques organoleptiques

  • Odeur : Caractéristique, fraîche, agreste, plus ou moins camphrée
  • Apparence : Liquide mobile limpide
  • Couleur : Incolore à vert jaunâtre

Principaux composants biochimiques

  • Alpha pinène : 15,00 à 46,00%
  • Camphre : 1,00 à 14,00%
  • Bornyl acétate : 5,00 à 13,00%
  • Camphène : 4,00 à 11,00%
  • Verbènone : 2,00 à 9,00%

Allergènes présents : D-Limonène (<= 5,00%), Géraniol (<= 4,00%), Linalol (1,00 à 3,00%)

Principales propriétés en aromathérapie

  • Grand régulateur hépatique, spécifique de la sphère hépato-biliaire
    – Cholérétique (augmentation de la bile) et cholagogue (facilitant l’évacuation de la bile)
    – Draine et rééquilibre
    – Détoxifiante hépatique
    – Hépatite virale en traitement de fond
  • Anticatarrhale, mucolytique +++, expectorante:  toux quinteuses, otite, sinusite, bronchite
  • Équilibrante endocrinienne (progestéronique) : régulation hypophyso-ovarienne et hypophyso-testiculaire
  • Action vasculaire, muco-lipolytique (cholestérol)
  • Anti-infectieuse, bactéricide +, antivirale ++
  • Antispasmodique : spasmes digestifs, arythmie, tachycardie
  • lmmunostimulant en complément des huiles essentielles anti-infectieuses
  • Contrôle I’hépato-toxicité des phénols sans en atténuer l’efficacité, lors de traitements anti-infectieux
  • Diurétique
  • Cicatrisante

Propriétés Energétiques

  • équilibrante physique et nerveuse, antidépressive : fatigue nerveuse, dépression, angoisse
  • huile essentielle  puissante et libératrice plexus ou chakras bloqués
  • action sur le SNA

 

Exemples d’utilisation

Cure détox : Mélanger dans un flacon verre 30 ml, 5 ml HE de Romarin verbénone (Rosmarinus officinalis L. verbenoniferum) + 5 ml HE de Livèche (Levisticum officinalis) + 15 ml HE de Citron (Citrus limonum). Mélanger  2 gouttes de ce mélange avec un peu de gel d’aloe vera ou de l’huile végétale et appliquer au niveau du ventre une à deux  fois par jour en cure de 1 à 2 semaines.

Fatigue physique (2) : huile essentielle de romarin + huile essentielle de muscade. 8 gouttes de chaque, à dissoudre dans un solvant avant de verser dans l’eau du bain. Terminez le bain par une douche d’eau froide.

Grippe : huile essentielle de romarin  (1 ml) + huile essentielle de saro (5 ml) + huile essentielle de myrte (2 ml) + huile essentielle d’eucalyptus radiata (2 ml) + huile végétale de jojoba (5 ml)
– adulte : appliquer 15 gouttes de ce mélange sur le thorax et le dos 4 à 6 fois par jour pendant 3 à 5 jours

Tonique corporel : 1,5 ml d’huile essentielle de romarin  + 1,5 ml d’huile essentielle de géranium + 1 ml d’huile essentielle d’ylang ylang + 80 ml d’huile végétale, gel aloe vera ou lait corps neutre. Massez matin et soir.

Huile essentielle Romarin verbénone : utilisation cosmétique

L’huile essentielle de Romarin AVB est régénérante et cicatrisante pour la peau. Elle convient particulièrement aux peaux à problèmes, grasses ou fatiguées.

Contre-indications

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante ou chez les bébés. Huile essentielle neurotoxique et abortive en fonction des doses. Ne pas utiliser sur une durée prolongée.
A noter : la verbénone est une molécule cétonique moins toxique que d’autres cétones.

Toujours respecter les précautions d’usage des huiles essentielles.

Huile essentielle Angélique

L’huile essentielle d’Angélique racine est sédative du système nerveux et agit sur la sphère digestive. De ce fait elle permet  de lutter contre la toxicité comme source et produit du stress. 

La drogue (racine sèche d’angélique) sert en tisane (1,5 g par tasse), pour augmenter I’appétit, en cas de crampes d’estomac, de ballonnements ou flatulences.

Nom botanique : Angelica archangelica

Origine : France, Amérique du Nord

Partie utilisée : racines

Huile essentielle obtenue par distillation à la vapeur d’eau des racines de : Angelica archangelica L.

Principales caractéristiques organoleptiques

  • Odeur : aromatique, chaude et herbacée
  • Apparence : liquide
  • Couleur : jaune pâle à brun

Principaux composants biochimiques

Alpha pinène : 17,00 à 30,00%
Delta 3 carène : 10,00 à 18,00%
Beta phèllandrène : 8,00 à 16,00%
Sabinène : 3,00 à 14,00%
Alpha phellandrène : 3,00 à 14,00%
D-Limonène : 5,00 à 10,00%

Allergènes : D-Limonène (5,00 à 10,00%)

Principales propriétés en aromathérapie et indications thérapeutiques

  • Sédative du système nerveux :

Anxiété ++
Fatigue nerveuse + +
lnsomnie + + +
Troubles du réveil + + +

  • Parasympatholytique, calme I’ortho et le parasympathique. Reconstituant et rééquilibrant général agissant au niveau du système neurovégétatif.
  • Antiasthénique psychique et physique qui répond à I’anxiété généralisée due à I’hypersensibilité, avec spasmes abdominaux.
  • Equilibre la corticosurrénale
  • Stimule les oestrogènes
  • Décongestionnant et draineur anti-toxines
  • lmmunostimulant (épidémies de peste cf. Paracelse)
  • Digestive, comme tous les amers, et comme toutes les Apiaceae (graines chaudes), utilisée dans les aérocolies, (flatulences, ballonnements), spasmes abdominaux (des études ont montré son effet spasmolytique au niveau de I’intestin et de la trachée isolés du cobaye). 10 à 20 mg HE (dose journalière) sont utiles en cas d’inappétence, de crampes d’estomac, de ballonnements ou de flatulences.
  • Augmente le nombre des globules rouges.

Propriétés énergétiques

L’huile essentielle d’angélique favorise l’ancrage.  C’est une anti-stress avec la particularité d’éliminer en plus les toxines.

Elle est associée au chakra des racines et à la couleur rouge écarlate.

  • L’angélique agit sur la fatigue, l’épuisement, les migraines, l’anxiété, la tension nerveuse, l’insomnie et tous les problèmes reliés au stress.
  • Peurs : peur du conflit, indécision, précipitation, anxiété
  • Troubles nerveux, phobies, instabilité psychologique : développe le courage et la volonté, la force intérieure et la confiance dans les lois de l’Univers, nous aide à nous reconnecter avec notre ange gardien
  • Difficulté à prendre des décisions : développe la capacité de décision, aide à aller au bout des choses, renforce le mental, nous empêche d’abandonner en chemin
  • Manque de réalisme : renforce les racines, stabilise le corps et l’âme
    Insomnies, fatigues nerveuses : sédatif

Exemples d’utilisation

  • Fatigue : diluer quelques gouttes d’huile essentielle d’Angélique avec une huile végétale ou du gel d’aloe vera et masser le dos et la plante des pieds
  • Hypertension artérielle : diluer avec une huile végétale et masser les jambes des chevilles vers le bassin, ou par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.
  • Infection virale ou bactérienne : diluer quelques gouttes d’huile essentielle d’Angélique avec une huile végétale ou du gel d’aloe vera masser le dos et les plantes de pieds
  • Infections cutanées (bactériennes, virales, fongiques) : furoncle, impétigo, mycose, zona, panaris : diluer avec du gel d’aloé vera et appliquer localement
  • Troubles digestifs, digestion difficile : diluer avec une huile végétale ou du gel d’aloe vera et masser le ventre
  • Syndrome prémenstruel : diluer avec une huile végétale ou du gel d’aloe vera et masser le bas ventre et le bas du dos

Utilisation cosmétique

L’huile essentielle d’angélique est utilisée comme  ingrédient cosmétique dans la fabrication de parfums ou crèmes anti-âge.

Contre-indications

Ne pas s’exposer aux UV après application sur la peau (huile essentielle photosensibilisante). Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, chez les bébés et enfants. Peut causer des réactions allergiques chez les personnes sensibles.

Toujours respecter les précautions d’usage des huiles essentielles.

huiles essentielles detox

Pourquoi faire une cure détox?

Notre organisme est régulièrement soumis à des agressions toxiques qui favorisent l’accumulation de déchets dans notre organisme : des excès de toute sorte, une mauvaise hygiène de vie (sédentarité, manque de sommeil, tabac, etc.), un entourage négatif comme la pollution et le « stress émotionnel » (soucis, pensées négatives), une mauvaise alimentation ou encore la prise de médicaments.

Notre corps possède un système d’épuration des toxines via les cinq émonctoires*, qui s’occupent de drainer les déchets issus du métabolisme cellulaire : le foie, les intestins, la peau, les poumons, les reins. Les toxines récupérés par les cellules passent par le sang vers le foie ou les reins. Les reins filtrent les toxines du sang à raison de 150 à 180 litres par 24 heures. Les intestins retirent les nutriments du bol alimentaire et véhiculent ce qui est inutile à l’extérieur. Les poumons évacuent le gas carbonique issu de la métabolisation des aliments. La peau laisse s’évacuer des toxines via la sueur. Le foie filtre le sang et joue donc un rôle vital dans l’élimination des toxines.

Mais parfois notre organisme est surchargé de toxines et ne peut pas les éliminer correctement :

  • les toxines s’accumulent dans le sang
  • partent vers les reins
  • affaiblissent les reins
  • affaiblissent l’immunité
  • font chuter l’énergie
  • favorisent l’apparition d’inflammations et d’autres symptômes

Ainsi, des kilos superflus, des maux de tête, la fatigue, des douleurs diverses, des troubles du transit, ou encore des changements d’humeur peuvent être les signes révélateurs d’une intoxication.

Il est alors urgent d’aider l’organisme à s’auto-épurer afin de favoriser le retour à des conditions favorables à un milieu spécifique et de permettre à la force vitale de se manifester librement dans le but d’une auto-guérison. Ceci est possible avec une prise en charge holistique. Elle inclut une alimentation équilibrée, naturelle, variée et sans pesticides (à base de produits frais, non transformés, riche en légumes, légumineuses et fruits, en plantes dépuratives, des graines germés). Elle va aider les émonctoires à drainer pour nettoyer et alléger l’organisme. Ceci associé a suffisamment de sommeil, des moments de détente, une activité physique régulière, des massages ou encore la fasciathérapie. Les huiles essentielles (voir ci-après « huiles essentielles detox ») peuvent également soutenir l’organisme à effectuer ce travail de drainage et d’élimination sans surcharger l’organisme (l’huile essentielle détoxifie les organes qu’elle traverse, contrairement au médicament qui laisse des toxines derrière lui).

Les huiles essentielles détox (purifiantes et drainantes)

Huile essentielle d’Arbre à thé ou Tea tree (Melaleuca alternifolia) : c’est l’huile essentielle anti-toxique de la vessie et de l’intimité féminine

Huile essentielle de Bergamote (Citrus bergamia) : c’est l’huile essentielle anti-toxique de l’immunité

Huile essentielle de Citron (Citrus limonum) : c’est l’huile essentielle anti-toxique du système digestif. Le citron est un puissant décongestionnant. Il détoxifie de façon efficace le système du foie grâce à un monoterpène présent dans son huile essentielle, le limonène, qui possède des vertus cholagogues, c’est-à-dire des propriétés anti-oxydantes qui permettent de neutraliser les radicaux libres issus des déchets présents dans le foie. Dégradant les cellules du foie, ces radicaux sont évacués grâce à une contraction de la vésicule, qui les chasse par la bile, libérée vers l’intestin par l’effet de l’huile essentielle de citron. De plus, celle-ci contient des monoterpènes qui fluidifient le sang et favorisent donc l’élimination des toxines du foie.

Huile essentielle de Curcuma (Curcuma longa) : c’est l’huile essentielle régulatrice hépato-digestive, anti-hépatotoxique et antioxidante (5x plus puissante que la Vitamine E)

Huile essentielle de Genièvre (Juniperus communis) : c’est l’huile essentielle anti-toxique du sang. Le génévrier est un excellent drainant en augmentant la quantité de sueur et la sécrétion urinaire grâce à sa dimension aquarétique. Les toxines sont donc éliminées non seulement par les reins et les intestins mais aussi par la peau.

Huile essentielle de Livèche (Levisticum officinalis) : c’est l’huile essentielle anti-toxique alimentaire, chimique ou médicamenteuse

Huile essentielle de Menthe poivrée (Mentha piperita) : tonifiante et stimulante générale de l’organisme, « nettoyante », dépurative sanguine (à utiliser à < 5% dans une préparation). La menthe poivrée agit davantage au niveau digestif, grâce à la présence (entre 12 et 32 %) de la menthone dans son huile essentielle. Comme pour le citron, cette cétone favorise la circulation de la bile et permet donc l’évacuation des éléments toxiques du foie vers le tube digestif, les amenant à être éliminés au plus vite par la voie intestinale. Son effet tonique est également bénéfique pour les reins et les intestins, qui participent au même système détoxifiant que le foie.

Huile essentielle de Pamplemousse (Citrus paradisii) : c’est huile essentielle anti-toxique de la vésicule biliaire

Huile essentielle de Patchouli (Pogostemon cablin) : c’est l’huile essentielle anti-toxique de la peau

Huile essentielle de Poivre noir (Piper nigrum) : c’est l’huile essentielle anti-toxique des intoxications alimentaires

Huile essentielle de Romarin verbénone (Rosmarinus officinalis L. verbenoniferum) : régulatrice et rééquilibrante hépatique (sphère hépato biliaire), mucolytique (bronches) équilibrante du système hormonal et nerveux. La vérbénone est un détoxifiant hépatique spécifiquement lié à l’organe du foie et à l’action de l’huile essentielle de citron, grâce à ses effets régénérants et à un drainage de l’organe. Ce lipolytique favorise la décomposition des éléments gras dans le sang, augmentant ainsi leur fluidité et donc leur élimination. A ce titre, le romarin à verbénone est conseillé pour les personnes ayant un fort taux de cholestérol.

Cette huile essentielle à aussi une action équilibrante sur notre état physique et nerveux (fatigue, surménage, dépression, angoisse, plexus ou chakras bloqués).

Huile essentielle de Rose (Rosa damascena) : c’est l’huile essentielle anti-toxique du coeur et des émotions toxiques