Les huiles essentielles expectorantes

Une huile essentielle expectorante permet d’augmenter l’expulsion du mucus de la trachée ou des bronches par de l’expectoration ou de la toux.

Les huiles essentielles riches en oxydes terpéniques ont des propriétés expectorantes et aussi décongestionnantes respiratoires. Ce sont ces molécules couramment rencontrées dans les huiles essentielles qui stimulent les glandes exocrines ayant une action pulmonaire et digestive.

Vous trouverez ci-après une liste non exhaustive d’huiles essentielles expectorantes  qui permet de sélectionner celle ou celles qui sont le mieux adaptées à vos besoins.

Oxydes terpéniques – Propriétés biologiques générales

  • Expectorants +++, mucolytiques ++, décongestionnants broncho-pulmonaires ++ ; (par ex. : HE Eucalyptus globulus à 1,8-cinéol qui stimule les glandes à mucine)
  • Toniques circulatoires (améliore les échanges vasculaires et énergétiques)
  • Activateurs métaboliques
  • Anti-inflammatoires
  • Anti-infectieux (antibactériens modestes, antiviraux, antiparasitaires)
  • lmmunomodulants
  • Positivants + +

Oxydes terpéniques – Toxicité – précautions d’usage

Les oxydes terpéniques sont dans I’ensemble peu toxiques, sauf en cas d’emploi excessif ou elles peuvent provoquer des nausées, vomissements, vertiges, désorientation.

  • L’ascaridiole est hépato et neurotoxique, inscrit en liste 2 des substances vénéneuses; attention donc à son emploi chez le nourrisson et le jeune enfant.
  • L’eucalyptol de synthèse ou rectifié (contre façon) peut être irritant pour les voies respiratoires. Attention à I’assèchement possible provoqué par des applications cutanées excessives d’Eucalyptus globulus. En outre, I’eucalyptol est contre indiqué chez I’asthmatique. L’huile essentielle d’Eucalyptus globulus présente une toxicité à la dose de 4 ml, per os.
  • Le menthofurane (présente dans la Menthe pouliot) est toxique.

Oxydes terpéniques – Structure moléculaire

Les Monoxydes terpéniques

  • 1,8-cinéol ou eucalyptol présent dans les Myrtaceaes (eucalyptus, niaouli, myrte corse), les Lauraceae (laurier, ravintsara), les Lamiaceae (romarin, lavande) et les Zinsiberacae (cardamome) : expectorant +++, stimule les glandes à mucine et I’activité ciliomotrice de la muqueuse bronchique, antibactérien souvent actif sur Staphylococcus aureus, immunomodulant en augmentant les beta-gamma-globulines.
  • Linaloloxyde (présent dans l’hysope couchée) : atoxique et très actif dans la crise d’asthme, anti-inflammatoire, expectorant, antiviral, surtout sur le virus respiratoire syncitial.
  • Pipéritonoxyde (présent dans la menthe à longues feuilles) : anti-inflammatoire, antiviral actif sur les virus enveloppés, antiparasitaire actif sur oxyures et tænia.

Les Monoxydes sesquiterpéniques

  • Bisabololoxydes A, B, C (camomille allemande)

Les Monoxydes franciques

  • Menthofurane (menthe suave) toxique

Les Dioxydes terpéniques

  • Ascaridiol est un peroxyde du (chénopode, boldo) antiparasitaire actif + + + sur I’ascaris, hépato et neurotoxique.

Huile essentielle Eucalyptus radiata

L’huile essentielle d’Eucalyptus radiata est huile essentielle des voies hautes. L’huile essentielle pour les voie basses et affections pulmonaires à utiliser est l’huile essentielle globulus est celle à utiliser pour les affections pulmonaires basses à la différence de l’huile essentielle d’Eucalyptus globulus.

Nom botanique : Eucalyptus radiata

Origine : Australie, Afrique du Sud

Culture : sauvage

Partie utilisée :  feuilles

Principales caractéristiques organoleptiques

  • Odeur : Mentholée, cinéolée et fraîche
  • Apparence : Liquide
  • Couleur : Incolore à jaune pâle

Principaux composants biochimiques

  • Cinéol 1,8 (Eucalyptol) : 60,00 à 80,00%
  • D-Limonène : <= 15,00%
  • Alpha terpinéol : 4,00 à 14,00%
  • Terpinyl acétate : <= 5,00%
  • Alpha pinène : <= 5,00%

Allergènes : D-Limonène (<= 15,00%), Géraniol (<= 2,00%), Citral (Géranial + Néral) (<= 2,00%), Citronellol (<= 1,00%), Linalol (<= 1,00%)

Principales propriétés en aromathérapie

  • Anticatarrhale, expectorante ++++
  • Anti-infectieuse, antibactérienne ++, antivirale +++
  • Anti-inflammatoire
  • Positivante

Huile essentielle eucalyptus radiata – indications

  • Affections des voies respiratoires :  voie haute  pour les voies basses voir à Eucalyptus globulus
  • Rhinite, rhinopharyngite, grippe +++, otite, sinusite, bronchite +++, toux +++
  • Conjonctivite, iridocyclitis (inflammation de l’iris et du corps ciliaire de l’oeil)+++
  • Vaginite, endométriose
  • Acné
  • Asthénie, frilosité

Propriétés Energétiques

  • stimulante et tonifiante dans le cas de faiblesse ou découragement
  • apporte du courage pour entreprendre
  • favorise la concentration
  • aide à prendre conscience de nos projections relationnelles
  • amène lucidité et clarté
  • encourage la réalisation de projets
  • apaise le sentiment d’abandon, rejet ou de séparation
  • huile essentielle du chakra du cou

Comment choisir la bonne huile essentielle d’Eucalyptus ?

Vous trouverez un comparatif de 3 huiles essentielles d’Eucalyptus les plus commercialisées ci-après :

Eucalyptus Radiata ORL, anti catarrhale, expectorante, anti inflammatoire, antispasmodique, antibactérienne, immunostimulante Sinusites, rhinites, otites, bronchites, grippes, toux grasses, conjonctivites, assainissant de l’air. Utilisation en pédiatrie.
Asthénies
Eucalyptus Globulus Broncho-pulmonaire voie basse, anti infectieux, antiseptique, respiratoire, anti catarrhale, mucolytique, expectorante (asséchant pulmonaire), anti-inflammatoire, antispasmodique Bronchite, pathologies pulmonaires, rhino-pharyngite.
Eucalyptus Citronné Anti-inflammatoire, anti-rhumatismale, antalgique, myorelaxante, répulsive moustique Arthrites, arthrose, rhumatismes, tendinites, piqûres de moustique

 

Huile essentielle Eucalyptus radiata : recettes cosmétiques

L’huile essentielle d’Eucalyptus est excellente pour le soin de la peau en raison de ses propriétés tonifiantes et purifiantes. Elle convient particulièrement aux peaux impures ou  grasses.

Recette Bain à l’Eucalytpus radiata :

Mélangez une tasse de lait de Coco + 10 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus radiata
Verser dans l’eau de votre bain juste avant de vous y plonger. Vous pourrez aussi rajouter une tasse de sel d’Epsom avec 1/2 tasse de poudre de bicarbonate de Sodium.

Contre-indications

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante ou chez les bébés et enfants sans avis médicale préalable.

Toujours respecter les précautions d’usage des huiles essentielles.

Nous vous invitons de consulter aussi notre article Comment choisir la bonne huile essentielle d’Eucalyptus ?

Huile essentielle de Niaouli

L’huile essentielle de Niaouli  est remarquablement efficace dans de nombreuses pathologies et est extrêmement bien tolérée.

Elle agit aussi bien sur les virus respiratoires, digestifs et génitaux, que sur les mycoses ou les bactéries telles que le streptocoque, l’entérocoque, Ie staphylocoque doré etc

Nom botanique : Melaleuca quinquinervia ou viridiflora

Origine : Madagascar

Culture : sauvage

Partie utilisée :  feuilles

Principales caractéristiques organoleptiques

  • Odeur : Aromatique, fraîche et cinéolée
  • Apparence : Liquide mobile limpide
  • Couleur : Incolore à jaune pâle

Principaux composants biochimiques

  • Cinéol 1,8 (Eucalyptol) : 45,00 à 65,00%
  • Alpha pinene : 5,00 à 15,00%
  • D-Limonène : 5,00 à 10,00%
  • Viridiflorol : 1,70 à 9,00%
  • Alpha terpineol : 3,00 à 8,00%

Allergènes : D-Limonène (5,00 à 10,00%), Linalol (0,10 à 1,00%), Géraniol (0,01 à 1,00%), Eugénol (<= 0,50%)

Principales propriétés en aromathérapie

  • Radio protectrice++++
  • Antivirale puissante
  • Anti infectieuse
  • Décongestionnante veineuse
  • Agit aussi bien sur les virus respiratoires, digestifs et génitaux, que sur les mycoses ou les bactéries telles que le streptocoque, l’entérocoque, Ie staphylocoque doré etc
  • Problèmes cardiovasculaires : varices, hémorroides, artérite, arthérosclérose ; décongestionnante veineuse
  • Infections respiratoires : bronchite, rhume, sinusite, rhinopharyngite; virucide, bactéricide, fongicide, expectorante,
  • Immunostimulante

Huile essentielle niaouli – indications

  • Troubles urologiques : cystite, prostatite, urétrite, herpès génital, bactéricide, virucide, fongicide et anti-inflammatoire
  • Herpès, varicelle, zona: virucide puissant
  • Problèmes cutanés: psoriasis, dermite, mycose cutanée, plaie sur-infectée, herpès labial; protection cutanée avant la radiothérapie, anti-inflammatoire et anti-prurigineuse
  • Asthénie nerveuse et mentale: tonifiant et équilibrant

Propriétés Energétiques

  • Dispersion mentale
  • Fortifiante mentale et émotionnelle
  • Fortifiante du système immunitaire énergétique faible
  •  Manque de contrôle émotionnel
  • Aide à lutter contre les influences négatives
  • Aide à se concentrer sur les tâches du présent
  • Dissipe la confusion mentale

Exemples d’utilisation

  • Bouton de fièvre : mélanger à parts égales: menthe poiwée, niaouli, ravintsara : appliquer pur plusieurs fois par jour aussi longtemps que nécessaire.
  • Les personnes labiles et très influençables peuvent humer régulièrement cette huile essentielle. La majorité des gens peine au début avec ce parfum complexe et intense. Quand le mental s’équilibre et les émotions s’harmonisent, les résistances par rapport à son odeur disparaissent souvent.
  • Synergie Diffusion : pour la concentration et le renforcement du système immunitaire énergétique et physique :  mélanger à parts égales les huiles essentielle de niaouli, ravintsara et de romarin cinéol.
  • Troubles de la circulation veineuse : 5 ml d’huile essentielle de niaouli bio + 5 ml d’huile essentielle de cyprès + 100 ml d’huile végétale.  Massez les jambes de bas en haut matin et soir.

Huile essentielle Niaouli : recettes cosmétiques

L’huile essentielle de niaouli est excellente pour le soin de la peau en raison de ses propriétés tonifiantes et purifiantes. Elle convient particulièrement aux peaux ternes, impures ou  grasses.

Recette Savon à Barbe :

Ingrédients (pour 100g)

PHASE A
Huile végétale de coco bio 39,0 g
Huile végétale de ricin bio 26,0 g
PHASE B
Eau de source ou hydrolat 21,1 g
Soude 8,1 g
PHASE C
Beurre de karité bio 3,3 g
Argile blanche 1,5 g
Huile essentielle de niaouli 0,3 g
Huile essentielle de patchouli 0,4 g
Huile essentielle de pin 0,3 g

ATTENTION

La soude est très corrosif et ses vapeurs nocives. Il est très important de respecter les précautions d’emploi suivantes.

  • Portez des vêtements couvrants, des lunettes de protection, des gants et un masque.
  • TOUJOURS verser la soude dans l’eau et non l’inverse qui provoque une réaction avec projections.
  • TOUJOURS verser la solution de soude dans l’huile et non l’inverse qui produit des grumeaux corrosifs.
  • Travaillez dans un espace aéré, sans obstacles.
  • Veillez à rester concentré et ne pas être distrait lors de la réalisation d’un savon.

Mode opératoire

Peser et mesurer le beurre de karité mou ou fondu, l’argile et les huiles essentielles dans un petit bécher.
Recouvrir les moules avec du papier cellophane ou les graisser un peu s’il s’agit de moules en silicone.

Dans le grand bécher, peser les ingrédients de la phase A

Dans le petit bécher, peser la soude, et la mettre de côté

Dans un autre bécher, peser l’eau distillée

Verser doucement la soude et remuer jusqu’à épuisement de la soude. La solution va rapidement monter à une température d’environ 96°C. Placer alors le bécher dans un bain-marie d’eau glacée et placer un thermomètre dans le bécher

Une fois les huiles et la solution de soude à la même température (environ 27°C), verser doucement la solution de soude dans les huiles tout en mélangeant énergiquement

Quand le mélange commence à être homogène, prendre le relais avec le batteur émulsionneur. Le mélange forme alors la pâte à savon

A l’aide d’une spatule, prélever un peu de pâte et faire couler sur le reste de la pâte. Si ça ne laisse pas de trace, continuer à mélanger. Si ça laisse une trace, ajouter les ingrédients de la phase C et mélanger jusqu’à complète homogénéité.

Couler le savon dans les moules. Recouvrir le savon de film cellophane pour éviter un maximum le contact avec l’air. Pendant 24h, recouvrir le moule d’un linge et le placer dans un endroit fermé et hermétique au possible (four éteint, micro-onde éteint, glacière…). Pendant ce temps, ne pas déplacer ou ouvrir.

Au bout des 24h, le savon est toujours très corrosif, il est important de manipuler avec des gants. Retirer les savons du moule, et les espacer sur du papier. Laisser sécher pendant 4 semaines dans un endroit tempéré et à l’ombre. Ce temps de séchage est important à respecter car la réaction de saponification continue et le savon reste corrosif.

Recette  huile de massage tonifiante et fortifiante : varices, hémorroÏdes, jambes lourdes.
Dans un flacon mélanger  les ingrédients ci-après :
20 gouttes d’HE Cupressus sempervirens
20 gouttes d’HE Melaleuca quinquinervia
15 gouttes d’HE Mentha PiPerita
3 gouttes d’HE Pistacia lentiscus
3 gouttes d’HE Nardostachys jatamansi
3 gouttes d’HE Vetiveria zizanoides
5 gouttes d’HE Helychrisum italicum
50 gouttes d’HV Inophyllum calophyllum

Appliquer quelques gouttes du mélange sur la zone à traiter et masser en direction du coeur.

Pour un massage complet des jambes (en cas de jambes lourdes), le mélange peut être dilué avec une huile végétale, comme l’huile de macadamia ou une macération d’huile d’arnica.

Bain de pieds décontractant pour jambes lourdes à l’huile essentielle de niaouli bio :
Association de sels de la Mer Morte et d’huiles essentielles adaptées, ce bain de pieds relaxant va avoir une action anti inflammatoire, décontractante et décongestionnante au niveau des veines de vos jambes afin d’obtenir des jambes légères.

Sels de bain anti-coup de froid à l’huile essentielle de niaouli bio : pour un bain aux vertus antiseptiques, décontractante et favorisant les défenses de l’organisme lors d’encombrements respiratoires : 243 g de sels de la Mer Morte 2,5 g d’huile essentielle d’eucalyptus radiata, 2,5 g d’huile essentielle de ravintsara, 2,5 g d’huile essentielle de niaouli bio.

Contre-indications

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante ou chez les bébés et enfants sans avis médicale préalable.

Toujours respecter les précautions d’usage des huiles essentielles.

Comment choisir la bonne huile essentielle d’Eucalyptus ?

Huile essentielle d’Eucalyptus – comment la choisir

L’eucalyptus est utilisée depuis la nuit des temps par les peuples indigènes pour assainir et préparer le corps aux périodes hivernales, d’où son nom « arbre à fièvre ».

Il y aurait environ 600 espèces  d’eucalyptus qui est cultivé dans de nombreux pays.  Les huiles essentielles proviennent majoritairement d’Australie, du Brésil mais aussi de l’Afrique du sud :
Eucalyptus camaldulensis originaire de Corse
Eucalyptus citriodora originaire de Brésil, Magadascar ou Chine, Eucalyptus dives, Eucalyptus polybractea, Eucalyptus phellandra et Eucalypus radiata  originaires d’Australie
Eucalyptus globulus originaire d’Espagne et Portugal
Eucalyptus staigeriana originaire du Brésil
Eucalyptus smithii originaire d’Afrique du Sud

La plupart des huiles essentielles d’Eucalyptus sont respiratoires en raison du 1,8 cinéol, un oxyde charactérisque pour une partie d’entre elles. L’eucalyptus  citriodora est une exception avec son composant biochimique principal le citronellal.

Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif des 3 huiles essentielles d’eucalyptus qui sont le plus souvent utilisées en aromathérapie :

Eucalyptus radiata ORL, anti catarrhale, expectorante, anti inflammatoire, antispasmodique, antibactérienne, immunostimulante Sinusite, rhinite, otite, bronchites, grippe, toux grasse, conjonctivite, assainissant de l’air. Utilisation en pédiatrie.
Asthénie.
Eucalyptus globulus Broncho-pulmonaire voie basse, anti infectieux, antiseptique, respiratoire, anti catarrhale, mucolytique, expectorante (asséchant pulmonaire), anti-inflammatoire, antispasmodique Bronchite, pathologies pulmonaires, rhino-pharyngite.
Eucalyptus citriodora (Eucalyptus citronné) Anti-inflammatoire, anti-rhumatismale, antalgique, myorelaxante, répulsive moustique Arthrite, arthrose, rhumatismes, tendinite, piqûre de moustique

Vous pourrez aussi consulter la fiche de l’Eucalyptus polybractea (Eucalyptus à cryptone) qui est un peu moins connue et qui est particulièrement intéressante dans le cas d’affections gynécologiques et urinaires ou contre des parasites intestinaux.

Huile essentielle Myrrhe

Huile essentielle de Myrrhe

Nom botanique : Commiphora myrrha

L’huile essentielle de myrrhe est l’huile essentielle de la douleur et de la peau à problèmes. C’est une huile essentielle antalgique puissante, antivirale, immunostimulante

L’histoire de la myrrhe est aussi ancienne que celle de l’encens. Elle fait partie des plantes sacrées. Les Égyptiens la connaissent depuis quatre millénaires et en faisaient un des composants du kyphi. Un parfum solide de l’Égypte antique. Elle était également utilisée dans les embaumements. 

Origine : Éthiopie, Somalie, Yémen, Arabie Saoudite

Partie utilisée : gomme

Mode d’obtention : Huile essentielle obtenue par distillation à la vapeur d’eau de la gomme de : Commiphora myrrha (Nees) Engl. syn. Commiphora molmol 

100 kg de « larmes de myrrhe » pouvant fournir jusqu’à 10 litres d’HE.

Principales caractéristiques organoleptiques

  • Odeur : Douce, boisée et aromatique
  • Apparence : Liquide légèrement visqueux
  • Couleur : Jaune ambré à verdâtre brun

Principaux composants biochimiques

  • Furanoeudesmadiène 1,3 diène : 20,00 à 52,00%
  • Curzérène : 10,00 à 42,00%
  • Lindestrène : 5,00 à 13,00%
  • Béta elemene : 2,00 à 10,00%
  • 2 methoxyfuranodiène : <= 8,00%

Allergènes présents : Aucun


Principales propriétés en aromathérapie et indications thérapeutiques

  • Antalgique puissant anti-inflammatoire+++ Quel que soit I’organe cible, quand il y a douleur partout, dans l’articulation +++
  • Anti-infectieux, antiviral +++ (diarrhées, dysenteries +++, aphtes, herpès buccal avec HE ravintsara pure, hépatites virales).
  • Bronchite+
  • Huile essentielles calmante, endocrinienne +++,
  • Hormon-like « huile essentielle thyréomodulateur »
    anaphrodisiaque ++, utilisé dans les hype oestrogénies
  • Antidégénérative, désclérosante
  • lmmunostimulante +++ (virus)
  • Cicatrisante +++ (n’oublions pas que lorsqu’on incise l’écorce de cette plante, elle réagit en sécrétant de la gomme-résine, véritable pansement naturel, pour cicatriser son écorce).
  • Action centrale sur les rythmes :  Restructurant intérieur (physique, biologique, immunitaire, émotionnel et psychologique)
  • Harmonisant du SNC
  • Peau : plaies atones, ulcères +++, cicatrices, escarres .
    Muqueuses : gingivites
  • Séreuses articulaires : arthrite, arthrose
  • Hyperthyroïdie, Excitation sexuelle

Propriétés cosmétiques

  • soin des peaux sensibles et matures : anti-rides, régénérante
  • soin des peaux irritées et sensibles : anti-rougeurs, apaisante 
  • soin des peaux acnéiques, à problèmes, eczéma : cicatrisante 
  • en parfumerie la myrrhe sert de fixateur, elle est utilisée pour ses arômes chaudes, épicées et balsamiques


Propriétés Energétiques

L’huile essentielle de Myrrhe apaise le système nerveux. Mais elle est aussi l’huile essentielle de la volonté et la force physique.

Comme l’huile essentielle d’encens elle soutient lors de changements et quand il faut dépasser des étapes de I’existence. Elle aide au recentrage, à faire des choix, à choisir son moi. Elle permet de remettre la personne à sa juste place, entre l’être et le paraître.
Elle serait donc très utile pour les personnes qui somatisent.

Elle favorise le calme et la communion et permet de créer les conditions propices à la méditation. Elle aide à lutter contre les excès, notamment les émotions discordantes et I’hyperémotivité.

L’huile essentielle de Myrrhe peut être utilisée à chaque fois que l’on ressent du chagrin ou de la tristesse, en cas de deuil, de crainte ou de peurs inexpliquées.

La Myrrhe a de tout temps été associée aux aspects les plus importants de la vie et qu’elle est utilisée lorsque nous devons nous libérer du monde matériel, en  particulier au moment de  la « transition » vers l’audelà.

Exemples d’utilisation

Recette dentifrice cicatrisant

Pour un nettoyage naturel des dents tout en agissant sur la cicatrisation et la protection contre les infections bucco-dentaires :
Ingrédients pour 100 g de dentifrice
phase 1
4 g Bicarbonate de Sodium
58 g Carbonate de calcium
36 g Glycérine végétale
phase 2
0,5 g Extrait-CO2 de Romarin
32 goutte(s) de conservateur Geogard
4 goutte(s) huile essentielle myrrhe
4 goutte(s) huile essentielle menthe champêtre

– L’extrait CO2 de Romarin est un puissant anti-oxydant, anti-bactérien, anti-inflammatoire, anti-infectieux, un anti-inflammatoire, il est apaisant et sert également de conservateur naturel.
– Les huiles essentielles  agissent contre l’inflammation des gencives et les caries et donnent une haleine fraîche.
– Le Carbonate de Calcium agit comme agent liant et abrasif naturel, le Bicarbonate de sodium va permettre de nettoyer mais aussi de blanchir l’émail des dents. Il contribue également à la neutralisation des attaques acides.
– La Glycérine végétale agit comme un liant et agent humectant.

Préparation

Dans un bol en verre peser le carbonate de calcium et le bicarbonate de sodium, mélanger à l’aide d’une spatule. Ajouter la glycérine et mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse. Une fois le mélange bien homogène  ajouter un à un les ingrédients de la phase 2, tout en mélangeant entre chaque ajout. L’épaisseur finale du produit peut être modifiée à votre convenance en ajoutant plus ou moins de carbonate.

Huile de soin cicatrisante

Dans un flacon 10 ml mélangez les huiles ci-après  :

  • Huile essentielle de myrrhe : 25 gouttes
  • Huile essentielle de ciste ladanifère : 15 gouttes
  • Huile essentielle d’hélichryse : 10 gouttes
  • Huile essentielle de romarin  : 10 gouttes
  • Huile essentielle de lavande aspic : 10 gouttes
  • Huile végétale (par ex. chanvre, avocat, rose musquée, moringa) QSP : 10 ml

Appliquer 2 à 5 gouttes du mélange sur la peau propre en massant légèrement pour bien faire pénétrer les actifs. 2 à 3 fois par jour selon les besoins.


Contre-indications

Aucune connue aux doses physiologiques.

Toujours respecter les précautions d’usage des huiles essentielles.

Huile essentielle Gingembre

L’huile essentielle de Gingembre contient plus de 160 constituants actifs identifiés. Sa composition biochimique est variable en fonction des origines. ll existe deux sortes de rhizomes de gingembre: le bleu-gris et le jaune. L’huile essentielle est extraite du gingembre bleu-gris uniquement. Le gingembre jaune ne donnant aucune huile essentielle. En médecine ayurvédique et chinoise le rhizome du gingembre est traditionnellement utilisé pour traiter  des douleur articulaires en raison de ses propriétés  anti-inflammatoires. Mais aussi pour soulager les maux d’estomac ou la prévention ou le traitement des migraines.

Nom botanique : Zingiber officinalis

Origine : Inde, Bénin, Chine, lndonésie

Partie utilisée : rhizomes

Principales caractéristiques organoleptiques

  • Odeur : épicée, fraîche et légèrement citronnée
  • Apparence : liquide mobile limpide
  • Couleur : jaune pâle à brun

Principaux composants biochimiques

  • Germacrène D + Alpha zingibérène + Beta bisabolène : 35,00 à 45,00%
  • Beta sesquiphéllandrène + ar curcumène : 10,00 à 25,00%
  • Camphène : <= 10,00%
  • Allergènes : Citral (Géranial + Néral) (<= 3,00%), D-Limonène (<= 2,00%), Linalol (<= 1,00%), Géraniol (<= 1,00%)

Principales propriétés en aromathérapie et indications thérapeutiques

Tonique digestif, carminatif et stomachique + + +
– Surtout en partie haute, de la bouche à l’estomac (a-zingibérène : anti-ulcéreux)
– Cicatrisant digestif actif sur la muqueuse du gros intestin
– Provoque I’expulsion des gaz intestinaux, comme toutes les zingiberaceae
– Dyspepsies, flatulences, indigestions
– Apéritif et digestif, il stimule la sécrétion gastrique et le péristaltisme intestinal (constipation).
– Augmente l’activité des enzymes digestives (maltases, lipases, saccharases, entre autres, mais aussi trypsines et chimotrypsines intestinales)

Tonique sexuel, aphrodisiaque +++
– Andropause, impuissance.

Antalgique et anti-inflammatoire (abcès dentaires et odontalgies)
– Actif sur les séreuses (rhumatismes)

Anticatarrhale, expectorante (bronchite, catarrhe)

Actif sur SNA

Exemples d’utilisation :

Arthrite, rhumatisme, douleurs musculaires, entorses ou foulures : mélanger 1 à 1,5% d’huile essentielle de Gingembre avec un beurre ou une huile végétale. Appliquer et/ou masser localement.

Fatigue sexuelle : mélanger dans un flacon avec 100 ml d’huile végétale : 5 ml d’huile essentielle de Gingembre + 5 ml d’huile essentielle d’Ylang Ylang complète + 1 ml d’huile essentielle de Cannelle. Bien agiter le mélange. Appliquer en massages.

Nausée, mal des transports : inhalez l’odeur de l’huile essentielle de Gingembre bleu toutes les 30 minutes pendant le voyage.

Vomissement : huiles essentielles de Gingembre + Estragon + Lavandin + Petit grain bigarade à mélanger à parts égales dans un roll on avec un peu d’huile végétale (amande douce ou macacamia). Appliquer à l’intérieur des poignets et ressentir les arômes. Autant de fois que le besoin s’en ressent.

Huile de massage pour harmoniser le 3ème chakra Manipura* :
Mélangez les ingrédients ci-après et masser, dans le sens horaire, le plexus solaire et la région du foie et du pancréas avec I’huile de massage.

  • 3o ml d’huile végétale de Macadamia
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Fenouil doux
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Gingembre
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Géranium rosat
  • 3 gouttes d’huile essentielle de Lemongrass

Recette pour spray aurique harmonisant Manipura* :

Dans un flacon spray mélanger les ingrédients ci-après :

  • 30 ml d’alcool à 90°
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Géranium rosat
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Citron
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Gingembre
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Menthe bergamote
  • 1 goutte d’huile essentielle de Rose

Propriétés cosmétiques

  • tonifiante, stimulante
  • chauffante (dans une huile de massage)
  • ingrédient pour la parfumerie, note fraîche et épicée qui se marie bien avec les agrumes comme la bergamote, le citron ou le pamplemousse

Propriétés Energétiques

Le gingembre est une plante imprégnée de forces incandescentes, tout en lui est aromatique et porteur de feu, de la fleur à la racine: il révèle déjà par l’apparence son caractère intime.

L’huile essentielle de gingembre permet d’harmoniser des trois chakras ci-après :

  • Le premier chakra, le chakra racine Muladhara (couleur rouge)
  • Le deuxième chakra, le chakra sacré ou de l’ombilic Svadhisthana (couleur orange)
  • Le troisième chakra, chakra du plexus solaire ou chakra solaire Manipura (couleur jaune)

Autres gingembres :

Il existent d’autres huiles essentielles de gingembre issues de zingibers apparentés, mais différentes de l’huile essentielle de décrite ci-dessus  :

  • Zingiber zerumbet L. ROSC. : gingembre de Martinique; huile essentielle utilisée seulement dans l’industrie cosmétique et contenant entre autres: zérumbone (36W, a-caryophyllène (77 %), camphène
  • Zingiber cassumunar ROXB. : gingembre indien dont l’huile essentielle est anti-inflammatoire, relaxante utérine, broncho-dilatatrice +++, carminative et antipyrétique est utiltsée principalement en cas de colites inflammatoires, asthme + + +, et digestions difficiles.

Contre-indications

Aucune connue aux doses physiologiques. Précautions d’emploi cependant lors de la prise d’anticoagulants (car inhibe la thromboxane synthétase à dose élevée (10 94), ainsi qu’en cas d’obstruction biliaire (cholagogue).

Toujours respecter les précautions d’usage des huiles essentielles.

 

Gingembre – rhizome 

Le gingembre est une épice et une drogue des plus estimées, et cultivée depuis l’Antiquité aux Philippines. Son utilisation est déjà mentionnée dans les plus vieux écrits chinois et sanskrits. Elle n’échappa pas aux Grecs et aux Romains anciens.

On le connaît en Europe depuis le Xl » siècle, puis il tombe dans l’oubli vers le XVttt » siècle avant de revenir actuellement en force, à la faveur de I’engouement pour la cuisine traditionnelle asiatique.

Au Sénégal, les femmes fabriquent des ceintures avec des tubercules de gingembre, ce qui aurait pour effet également de réveiller les sens endormis de leur époux.

Notes culinaires: le gingembre est une épice fameuse, des plus utilisées en cuisines orientale, indienne et chinoise. Les Russes I’apprécient également. Mais attention, le doser avec prudence, tant il est piquant et épicé !

Le gingembre peut être consommé frais, sec ou broyé, mariné ou confit, dans du vinaigre ou mis en saumure comme condiment… il y a mille et une façons salées ou sucrées de I’agrémenter !

Son huile essentielle entre dans la composition de certaines liqueurs amères, elle sert également en pâtisserie.

Notes diverses: les Hindous lui donnent trois noms différents: sunthi pour la plante, nagara pour le rhizome frais, ardraka pour le rhizome séché. Pour eux, c’est la plante fondamentale, la médecine ayurvédique considérant le gingembre comme le remède universel.

Rappelons brièvement que la drogue,  le rhizome de Gingembre possède les propriétés thérapeutiques suivantes :

  • Apéritive et digestive, cholérétique et cholagogue
  • Anti-ulcéreuse
  • Anti-émétique, mal des transports
  • Hypolipémiante
  • Anti-agrégant plaquettaire
  • Anti-tumorale
  • Antioxydante
  • Anti-infectieuse
  • Anti-inflammatoire et anti-oedémateuse« 

 

*Source : L’aromathérapie énérgétique – Guérir avec l’âme des plantes de Lydia Bosson